OTHMANI-AKHENNOUCH ET LE BLOCAGE: LE PILE OU FACE

Il ne se passe pas un moment dans notre cadre politique sans qu’on ne se heurte à des altercations diverses et continues entre nos Partis. Confrontations entre éléments du gouvernement et d’autres hommes des affaires politiques dans notre pays .On se réveille d’un événement, pour se retrouver ensuite en face d’un certain nombre d’autres plus vagues, qui se succèdent depuis les élections législatives dans les dernières deux années de l’âge de la nouvelle Constitution. C’est qu’il n’ y a pas eu une stabilité, comme tout le monde l’aurait souhaité et on se souvient bien de l’enchainement des chocs qui ont émaillés les relations entre le Parti du PJD et l’Etat et la Marche de Casablanca avant les élections, puis le lot des accusations réciproques entre le PJD et le PAM lors des élections et les comportements bizarres qui les ont suivi, juste après l’échec des négociations , qui ont par la suite , conduit au blocage, dont les conséquences fâcheuses ont plané de leur ombre sur la scène nationale !
Les observateurs politiques prévoient le pire dans les prochains jours pour ce gouvernement, voué à l’échec total, parce qu’il n’a pas respecté ce qui a été noté sur la Charte de la Majorité. On veut à tout prix sélectionné Akhennouch pour qu’il joue le rôle du premier Guide d’un nouveau gouvernement étant donné que son nom est toujours sur les langues mais c’est sans connaitre ce que présage l’avenir, déjà promoteur d’incertitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button