Le report des JO engendrera “des coûts additionnels” pour le Japon et le CIO

Hibapress / Agences

Le report des Jeux de Tokyo à 2021 en raison de la pandémie de coronavirus engendrerait des “coûts additionnels” pour l’organisateur japonais mais aussi pour le Comité international olympique (CIO), a indiqué jeudi le directeur des JO, Christophe Dubi.

Si le calcul des chiffres exacts est « en cours », il est « sûr (…) qu’il y aura des coûts additionnels pour le comité organisateur de Tokyo ainsi que pour le CIO et la famille olympique, a précisé lors d’une conférence de presse M. Dub.

« Cela représente des dizaines de milliers de lignes budgétaires à revoir », a-t-il précisé, ajoutant que « Tokyo était dans une situation financière excellente avant la crise (liée au coronavirus) (…) ils ont mené une campagne fantastique en terme de marketing, de vente de billets et logements. Cela aide énormément car ils avaient dégagé des revenus très importants, nous pouvons compter là-dessus. »

La semaine dernière, le CIO et le Japon ont annoncé le report à 2021 des Jeux de Tokyo-2020 en raison de la pandémie de coronavirus, une première en temps de paix. L’annonce lundi des nouvelles dates, du 23 juillet au 8 août 2021, est « rassurante », d’après M. Dubi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer