ÉDIFIANT : L’ARABIE SAOUDITE SUPPRIME LA PEINE DE LA FLAGELLATION. LES RAISONS ET LES CONTREPARTIES

HIBAPRESS/RABAT- AGENCES

Le Royaume d’Arabie Saoudite ultraconservateur a toujours soulevé des critiques acerbes de la part des ONG internationales en raison de « ses violations des Droits Humains « ayant trait notamment à la flagellation applicable en cas de meurtre, d’atteinte à l’ordre public  ou même de relations extraconjugales.

Aujourd’hui et avec le nouveau système souhaité par le Prince héritier Mohamed Ben Salman pour vouloir rendre le Royaume plus apte aux normes internationales,  la Cour Suprême du pays semble décider de supprimer la flagellation parmi les peines que peuvent décider les juges.

On avance donc que les magistrats devront désormais opter pour l’emprisonnement et/ou des amendes ainsi que des peines alternatives telles que les travaux d’intérêt général, pour se conformer aux normes internationales des Droits Humains qui prohibent les châtiments corporels.

Une initiative qui dessine le projet du Roi Salmane et du Prince héritier Mohammed ben Salmane, pour l’avenir de l’Arabie Saoudite qui doit suivre le pas de tous les autres pays du monde dans ce contexte

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button