DAKHLA : TRAITE DES ÊTRE HUMAINS EN TEMPS DE CORONAVIRUS PAR DES SUBSAHARIENS SUR DES SUBSAHARIENS

HIBAPRESS- RABAT

Rien n’arrête les criminels de la traite des etres humains de s’activer meme en temps de coronavirus. Ces criminels qui trafiquent dans l’immigration clandestine semblent ne pas vouloir respecter la sécurité sanitaire et prennent cette situation de pandémie pour espérer réaliser leur vœux mais faudra-t-il aussi compter sur la vigilance de notre Sureté Nationale qui veille de jour comme de nuit à la sécurité du pays

C’est ainsi donc qu’avant-hier mardi au soir, une opération sécuritaire mené par la Brigade de la Police Judiciaire de Dakhla en coordination avec la DGST, avait permis l’interpellation de 20 candidats subsahariens à l’immigration clandestine dont deux enfants et huit femmes  sur la plage de Dakhla et la saisie d’un zodiac à deux moteurs et de plusieurs barils d’essence.

Les recherches et les investigations ont permis d’appréhender deux mis en cause, âgés de 32 et 34 ans des subsahariens pour leur lien présumé avec un réseau criminel dans les traites des êtres humains, directement impliqués dans l’organisation de l’immigration clandestine à travers les côtes du sud du Royaume.

Les opérations de fouille ont permis la saisie, sur les suspects, des sommes d’argent de 85.540 dirhams et de 2.356 euros, en plus d’un troisième montant en franc CFA.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, en vue de d’identifier les ramifications de ce réseau criminel et d’arrêter l’ensemble des personnes impliquées dans cette activité criminelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button