France : L’état d’urgence sanitaire prolongé pour deux mois

Hibapress

Le gouvernement français a annoncé, samedi, la prolongation pour deux mois, jusqu’au 24 juillet, de l’état d’urgence sanitaire, pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Un projet de loi prorogeant l’urgence sanitaire à compter du 24 mai présenté par le ministre de la Santé, a été adopté ce samedi en Conseil des ministres.

Ce projet de loi, qui sera examiné à partir de lundi par le Parlement, juge « prématurée » la levée de l’urgence sanitaire car « les risques de reprise épidémique » étant « avérés en cas d’interruption soudaine des mesures en cours ».

Le texte, qui comporte sept articles, vise à « conforter le cadre juridique » et l’ »élargir » pour « y intégrer les enjeux du déconfinement », qui doit débuter le 11 mai, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil des ministres.

Le texte précise notamment les conditions de quarantaine des personnes arrivant en France et atteintes du virus. Il porte aussi sur la mise en oeuvre d’un « système d’information » concernant les personnes malades et leur entourage pour une durée maximale d’un an.

Selon le ministre de la Santé, la quarantaine et l’isolement des personnes ne sera obligatoire que pour celles arrivant sur le territoire national. Mais il ne le sera pas pour les personnes fragiles, comme proposé auparavant.

Revenant sur le système d’information destiné à identifier des personnes infectées ou susceptibles de l’être, « il s’agira de collecter des données d’ordre non médical mais aussi d’ordre médical » avec plusieurs étapes distinctes, a expliqué Olivier Véran, précisant que ces données ne seront pas récoltées pour l’application StopCovid qui « ne sera pas opérationnelle le 11 mai ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button