TETOUAN : UN MÉDECIN PRIS EN FLAGRANT DÉLIT DE COMMERCE ILLÉGAL DE PSYCHOTROPES SUR LA VOIE PUBLIQUE

HIBAPRESS- RABAT

Cette fois il n’est pas question de dealer ou baron de drogue dans une affaire de trafic mais il s’agit d’une autre attitude qui semblerait bizarre mais qui a eu lieu à Tétouan et dont l’acteur principal n’st autre qu’un médecin généraliste

En effet, le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan a ouvert, jeudi, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent afin de vérifier les actes criminels attribués à quatre individus, dont un médecin généraliste, pour leur implication présumée dans une affaire de commerce illégale de comprimés médicaux anesthésiques et de trafic de psychotropes.

Le Service Préfectoral de la Police Judiciaire de la Sûreté de Tétouan avait interpellé, jeudi dernier, un médecin généraliste, propriétaire d’une clinique privée, alors qu’il remettait des ordonnances contenant une prescription pour comprimés médicaux anesthésiques sur la voie publique

Il a aussi été procédé à la saisie, à bord du véhicule de ce dernier, de dix (10) ordonnances médicales, dont des ordonnances vierges et d’autres contenant des prescriptions pour médicaments utilisés dans le traitement de maladies mentales et psychiatriques, non renseignées des noms des patients.

Les procédures de recherche dans cette affaire ont permis d’interpeller trois autres individus, dont deux ayant des antécédents judiciaires dans le trafic de psychotropes

Les opérations de fouilles ont permis de saisir 164 comprimés médicaux anesthésiques en leur possession, ainsi que des sommes d’argents qui proviendraient de cette activité criminelle.

Les trois mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, alors que le médecin fait l’objet d’une enquête préliminaire visant à déterminer la nature des actes qui lui sont attribués, en attendant de le traduire, ainsi que les trois autres suspects, devant la Justice dès la fin de l’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button