PERSONNALITÉ DU polisario : ANNIVERSAIRE.  VOICI L’HISTOIRE VRAIE ET SECRÈTE DE LA CRÉATION DU polisario LE 10 MAI 1973 COMME SI VOUS Y ÉTIEZ

BABA- HIBAPRESS/RABAT

Le Groupe de Rabat avec les Omar Hadrami et consorts se souviendront du jour ou ils ont décidé de quitter leur pays natal le Maroc pour aller chercher refuge en Mauritanie, puis en Libye avant que l’Algérie ne les encadre totalement pour en faire une pièce maitresse de chantage contre le Maroc qui combattait toujours encore pour récupérer son Sahara légitime contre l’occupant espagnol. Ce Sahara lié depuis les temps aux Rois du Maroc par une Allégeance éternelle et innée du moment que toutes les Dynasties qui ont gouverné le Royaume Chérifien sont issues du Sahara Marocain, depuis 12 000 ans !

Aujourd’hui que le polisario est là, n’en doutons point, il est de notre devoir de faire en sorte de révéler le secret de sa création en parallèle avec sa création le 10 Mai 1973

On savait que le Maroc dans les années 60 était en proie au doute, étant un Royaume nouveau, venant juste de gouter à l’Indépendance et ou les Partis politiques font en sorte de vivre à l’ère du gauchisme et du communisme, dont certains appelaient même à la dissension ce qui a incité certains étudiants issues des provinces du Sud à rejoindre les Universités de Rabat pour étudier et c’est à travers ce Groupe de Rabat qu’un noyau de « révoltés » non contre le Royaume du Maroc mais contre l’occupant espagnol va surgir et vouloir agir

Ces contestataires, ne trouvant pas échos favorable du coté des Partis politiques Marocains, ni du coté du Cabinet Royal…ont alors décidé de partir se faire une santé du coté de la Mauritanie ou ils ont pu créer le polisario le 10 Mai 1973 à Zouerate

Rappelons que c’est la période de la Guerre froide ou ce qu’on insinuait lla « crise des missiles » et c’est à travers ce conflit qu’est apparu le guerrier révolutionnaire Che Guevara et Castro pour devenir un vrai symbole pour les jeunes de l’époque car Che fut le premier à initier au guérilla au Sahara après sa visite en Algérie

Les El Ouali Mustapha Sayed et consorts en sont des admirateurs et voulaient à tout prix les imiter mais ne disposaient nullement d’armes et c’est, dans cette optique que la Libye de Kaddafi est intervenue pour leur apporter tout l’arsenal militaire souhaité, ce qui va les encourager à vouloir s’en prendre directement au Maroc qu’ils accusent donc de les priver de combattre pour libérer le Sahara du joug espagnol

El Ouali et compagnie vont « s’entrainer » en combats en Mauritanie après avoir installé des camps d’entrainement entre la Libye et l’Algérie mais c’est finalement l’Algérie qui va les adopter pour en faire une monnaie d’échange entre elle et le Maroc afin que Boumedienne puisse tirer quintessence d’un traité qui germait dans les esprits entre lui et Feu SM Hassan II sur le trajet auto-chemin de fer entre Dar Jbelat et Tarfaya, sauf que le Roi défunt ne l’entendait pas de cette oreille car le Sahara est partie intégrante du Maroc et il n’est nullement question de discuter la dessus, ni même de laisser un quelconque débouché pour l’Algérie vers l’Atlantique

Dans la foulée, Boumedienne et avec lui Bouteflika vont immédiatement réagir car La Marche Verte était aussi cette goutte qui déborda du vase  et c’en était trop pour eux !

Pour répondre au Roi Hassan II, Boumedienne prenait contrôle sur les jeunes « révoltés » du polisario et en a fait son cheval de bataille pour toujours et les planta dans des camps à Tindouf pour mieux les maitriser

Boumedienne qui savait qu’il ne pouvait compter sur un millier de guérilleros, s’est vite mis en besogne en recrutant des maliens, mauritaniens, burkinabais et d’autres arrivants d’autres pays frontaliers ou autres

L’astuce se résumé sur le fait que le polisario fournirait plein de vivres et d’emplois à tous ceux qui désirent rejoindre les camps pour vivre dans la totale quiétude et cette idée malsaine a réussi à faire venir des milliers de pauvres gens à la recherche « du bien etre » mais une fois « stockés » dans les camps, ils furent obligés de porter les armes et d’aller combattre les FAR du Maroc  sous peine de perdre des membres de leurs familles pris en otage

L’argent du pétrole algérien avec des Billions de Dollars va réellement jouer un grand rôle dans la reconnaissance de cette entité fantoche du polisario devenue « république arabe démocratique sahraouie »

O hasard ! Le pays qui a accueilli le Libérateur de la Nation Feu Mohammed V et qui a laissé une très bonne impression durant tout son séjour en l’occurrence Madagascar fut, o surprise, le premier pays à reconnaitre le polisario, puis s’en suivra d’autres l’Algérie étant le 3 éme pays à le faire en 1976 après le Burundi et devant Angola

L’Algérie ne s’arrêtera pas là et fournira d’autres Billions de Dollars de son pétrole pour faire intégrer le polisario au sein de l’OUA grâce à son secrétaire général d’antan Edem Kodjo en 1982, une attitude que le Maroc n’a jamais acceptée pour quitter cette Instance en 1984

Le polisario qui fête son anniversaire de création n’est en fait qu’un bluff de l’Histoire comme dirait un historien : » théorisé par Che Guevara, mis en place par l’Algérie et soutenu par la Libye puis le KGB pour démarrer »… Rien de plus !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer