ON CONNAIT MAINTENANT LE SORT DU FRANÇAIS TUEUR DE MOUTONS ET DE MENACES GRAVES À MANSOURIA: LE VERDICT DE LA HONTE

BABA- HIBAPRESS/RABAT

Décidément notre Justice  n’y va pas de main de Droit légitime dans ses verdicts puisqu’elle continue toujours à privilégier des cas sur d’autres surtout ceux ayant trait aux condamnations qui ont un lien précis avec des individus qui collectionnent une nationalité étrangère

En effet, le deux poids deux mesure est légion puisqu’après Ismail Belkhayat, le frère du ministre Moncef Belkhayat qui avait insulté et humilié deux Officiers de Police s’en est sorti indemne et libre de suite parce que tout simplement français et représentant des français de Rabat aux élections françaises, voici que l’autre français de Mansouria fut lui aussi bien traité par le Tribunal de Benslimane malgré qu’ il ait commis un massacre contre des bêtes et proféré des menaces graves contre un jeune Marocain et l’on se demande ou sont passés toutes ces Associations des Droit des Animaux et des Droits de l’Enfant dans cette tragédie à double objectifs contre les Animaux et contre un Enfant

Toujours est-il, c’est à la Plage David entre Mansouria et Bouznika, au début de ce mois de mai, qu’un français nommé Michel S, pizzaïolo de profession et ayant plus de 70 ans et dans un accès de colère, avait écrasé des moutons appartenant à la famille d’un petit berger, auquel il avait aussi proféré des menaces de mort comme le montrait une vidéo ayant été largement partagée sur les réseaux sociaux.

Le 5 mai, le français avait été déféré devant la juridiction de Benslimane qui avait ajourné son procès.

Avant-hier lundi 18 Mai donc, le Tribunal de Première Instance de  Benslimane venait de prononcer le verdict autours de cette affaire :

Un mois de prison ferme assorti de dommages et intérêts de l’ordre de 20.000 dirhams à verser aux plaignants. Avec ce verdict d’un mois de prison ferme, Michel S. pourra retrouver la liberté au début du mois de juin, la durée de la détention provisoire étant comptabilisée comme un séjour en prison.

Qui dit mieux ? Est-ce logique et légitime que ce massacreur puisse ainsi s’en sortir aussi facilement ?

On peut poser la question : si ces deux individus ( Ism    ail Belkhayat et Michel) avaient commis ce délit en France, auraient-ils été épargnés de la sorte ? Que non !!!Mais ici, au Maroc, on donne toujours raison aux étrangers ou aux binationaux et ce n’est pas juste !!!

Certes, le père de la victime va certainement faire Appel mais sur et certain qu’il n’aura pas gain de cause et pour cause, la Justice ne fera pas marche arrière pour ce ressortissant français!!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button