DERNIER REGARD SUR FEU ABDERRAHMANE EL YOUSSOUFI, INHUMÉ HIER À CASABLANCA

BABA-HIBAPRESS/RABAT+MAP

M. Abderrahmane El Youssoufi venait de nous quitter dans la douleur car une personnalité qui a marqué de son empreinte l’histoire contemporaine du Royaume du Maroc et qui a beaucoup donné à son pays notamment en tant que Premier ministre choisi et privilégié par Feu SM le Roi Hassan II, qui a ainsi ouvert une nouvelle ère d’alternance pour le Royaume du Maroc qui a ainsi pu se hisser au plus haut rang de la hiérarchie internationale grace aussi à l’appuie incontournable de SM le Roi Mohammed VI qui lui a redonné confiance après la disparition de Feu Hassan II

M. Abderrahmane El Youssoufi a donc été plus qu’à la hauteur de la responsabilité qui lui incombe et a donc pu relever à sa juste valeur le défi auquel il était confronté dans des situations difficiles pour le pays mais qui a su s’en sortir à bon escient

Et c’est hier que M.Abderrahmane El Youssoufi a été inhumé au Cimetière Chouhada à Casablanca après la Prière du Dohr en présence d’un nombre restreint des proches du défunt en raison du contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire.

L’ancien Premier Secrétaire de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) a été accompagné à sa dernière demeure notamment par le président de la Chambre des Représentants Habib El Malki et l’actuel chef du Parti de la Rose, Driss Lachgar.

M.El Youssoufi est décédé, dans la nuit de jeudi à vendredi, à Casablanca, à l’âge de 96 ans. Il a été hospitalisé, dimanche dernier, dans la clinique Cheikh Khalifah de la métropole, où il avait été admis en réanimation suite à un problème de santé.

Natif de Tanger le 8 mars 1924, le défunt avait rejoint les rangs du Mouvement National alors qu’il était encore élève interne au Lycée Moulay Youssef de Rabat.

Il fut membre du Secrétariat Général de l’Union Nationale des Forces Populaires, qui va devenir en 1975 l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) et Rédacteur en chef de son organe « Attahrir » entre 1959 et 1965.

En février 1998, feu SM Hassan II le chargea de former le gouvernement d’alternance, qu’il présentera au regretté Souverain le 14 mars.

Après la disparition de feu SM Hassan II, SM le Roi Mohammed VI le maintient à la tête du gouvernement en lui rendant un vibrant Hommage. Il est resté en poste jusqu’au 9 octobre 2002, après le déroulement des élections législatives quelque temps avant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button