CORONAVIRUS, DÉCONFINEMENT ET LES RISQUES QUE NOUS ENCOURONS LIÉS A NOS COMPORTEMENTS ENVERS LES ANIMAUX. REPÈRES

HIBAPRESS- RABAT

L’Association française L214  décortique la situation des animaux en temps de coronavirus et démontre ce que nous autres humains risquons en pareilles circonstances

Le déconfinement est en cours, mais nous sommes toujours en pleine pandémie de COVID-19. Son origine doit encore être clairement établie, mais nous savons déjà qu’elle est liée à nos comportements envers les animaux.

Avez-vous vu ces cages empilées les unes sur les autres dans des conditions sordides sur les marchés d’animaux exotiques en Chine ? Que les animaux aient été capturés dans la nature ou qu’ils aient grandi en cage, leurs regards désespérés et terrifiés en disent long sur leur souffrance. Les mêmes regards que ceux des animaux enfermés en France dans des élevages intensifs, et tués dans les abattoirs.

Ces marchés ont été pointés du doigt pour les risques qu’ils engendrent, mais les élevages en France sont également de vraies bombes sanitaires. Les animaux sélectionnés pour leur productivité ont une faible diversité génétique, ce qui les rend fragiles. Souvent blessés ou affaiblis, ils sont entassés par milliers dans des bâtiments, ce qui favorise l’émergence de nouveaux pathogènes : grippes porcines, grippes aviaires, salmonellose…

Non seulement les animaux payent un très lourd tribut à l’élevage intensif, mais il nous expose à de véritables flambées épidémiques.

La crise que nous traversons est l’occasion d’un changement d’attitude radical envers les animaux. Elle doit être un déclic pour faire évoluer notre société et notamment mettre fin à l’élevage intensif. Le vrai frein, ce sont les lobbies qui préservent leurs intérêts économiques au détriment des animaux, des humains et de l’environnement

C’est pourquoi on doit convaincre, ensemble dans le monde entier, les entreprises agroalimentaires d’abandonner les œufs de poules en cage ou les poulets industriels, susciter la réflexion sur notre rapport aux animaux, pour enfin faire cesser les terribles souffrances qu’ils endurent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button