AUX NATIONS UNIES, L’AFRIQUE DU SUD S’ATTAQUE DE NOUVEAU AU MAROC SUR LA SITUATION DE LA POPULATION CIVILE DANS « LES CONFLITS ARMÉS »

HIBAPRESS/RABAT+AGENCES

L’Afrique du Sud ne rate jamais la moindre occasion qui se présente à elle pour monter au créneau contre le Maroc. L’Afrique du Sud tente par tous les moyens qui lui tombent sous la main pour vouloir porter le coup à notre pays s’aliénant de plein grès pour la cause du polisario véhiculé par l’Algérie et qui forment tous les trois le trio désobeissant du monde entier car ils sont les seuls pays de l’ONU à vaguer autrement

Aujourd’hui encore et au cours d’une réunion par visio-conférence des membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la situation de la population civile dans les conflits armés, le représentant sud-africain Jerry Matjila a regretté, lors de son intervention, « le manque d’attention internationale sur la situation difficile que connaissent les populations de conflits prolongés tels que le processus de décolonisation du Sahara occidental ou de la Palestine ».

Jerry Matjila a rappelé lors de la réunion que le droit international humanitaire oblige toutes les parties aux conflits armés, acteurs étatiques et non étatiques, à assumer leurs obligations et à prendre les mesures nécessaires pour protéger la population civile.

Ce représentant oublie pour autant que le conflit du Sahara Marocain est une question politique et non d’intérêt de guerre et que la Communauté internationale a validé pleinement la position du Maroc qui a posé l’Initiative de l’Autonomie la seule et unique issue car jugée par tous les pays du monde, sauf l’Algérie, l’Afrique du Sud et le polisario, comme étant la plus éligible, crédible, réaliste et fondamentale

Pour terminer, l’ambassadeur d’Afrique du Sud a appelé à une plus grande coopération entre l’ONU et l’Union Africaine (UA) pour élaborer des plans d’action pour assurer la protection et le soutien des civils. Il a également mis en évidence le potentiel de l’organisation africaine et son expérience sur le terrain pour créer des environnements pacifiques et organiser des plans de retour pour faire du bénévolat pour les réfugiés et les personnes déplacées.

Et là aussi, le représentant de la RSA oublie que depuis que le Maroc à réintégré l’UA, tous les pays africains ont retirer leur reconnaissance au polisario et il y a eu même qui ont ouvert des Consulats à Dakhla et Laàyoune, pour lui montrer que le Maroc est dans son droit légitime et n’attend point que d’autres viennent lui dicter la conduite à poursuivre !!!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer