Adieu Abderrahmane El Youssoufi !

Zakaria Tlemçani

Aujourd’hui, le 29 Mai 2020, sans des funérailles historiques qui taillent véritablement le périple d’un monsieur ayant vécu l’amertume de la colonisation française, la dureté d’une décolonisation non-accomplie, ainsi que la
désespérance du nouvel ordre, nous a quitté la figure emblématique Abderrahmane El Youssoufi.

Il nous a quitté, laissant derrière lui sa camarade d’amour et de militance, Hélène El Youssoufi, porteuse de la mémoire des souvenirs et des grandes étapes de l’opposition fidèle.

Il nous a quitté, laissant derrière lui un long parcours politique où il a successivement côtoyé trois jeunes rois. Un long parcours où il a crié contre la destitution du Mohammed 5, il a contribué à l’organisation de la résistance
militaire et l’armée de libération, il s’est pris pour un contrebandier d’arme au règne de Hassan 2, et il a assuré enfin la passation de la souveraineté à Mohammed 6. Artisan majeur de la transition démocratique, quand la politique s’est vue comme une science, il a maitrisé l’art de la confrontation et de l’adhésion au jeu politique avec sincérité, jusqu’au jour où il souffle en un seul coup toutes ses bougies.

Il nous a quitté, le fondateur de l’union socialiste des forces populaires au côté de la première génération, celle des laideurs Ben Barka, Basri et Bouabid.

Il nous a quitté, en regardant les dernières scènes de la pièce de théâtre de l’union, dont il a écrit les premières lignes du scénario, et en écoutant les mots malheureux de son dénouement, mais de loin et sans rien pouvoir faire.

Oui ! Si Abdelerrahmane El Youssoufi est une page de l’histoire qui s’achève, il est aussi une page sans pareille d’un long recueil de la résistance, de la défense, de la désobéissance et de la glorieuse existence. Il est, du fait, un monsieur qui exige le respect du monde, loin d’une sacralisation de sa personne, mais par éloge de sa main blanche après sa grande carrière au sein des rangs politiques.

Que son âme repose en paix et nos condoléances les plus sincères à sa camarade
Hélène !

 

PH: Zakaria Tlemçani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer