SAHARA MAROCAIN/REVIREMENT DE SITUATION : EST-CE VRAI QUE LE LESOTHO VIENT DE RECONNAÎTRE DE NOUVEAU LE polisario COMME L’A ANNONCÉ L’ALGÉRIE ? QUE FAIT LE MAROC PENDANT CE TEMPS?

BABA-HIBAPRESS/RABAT+AGENCES

Revirement de situation ou une nouvelle manœuvre bien orchestrée par l’Algérie pour vouloir créer de nouveau de la zizanie entre le Maroc et ses amis de l’Afrique ?

Il serait donc question, selon la presse algérienne et celle officielle aussi, que le Lesotho ait choisi de renier sa version de ne plus reconnaitre le polisario vers une nouvelle attitude plus hostile au Maroc en reconnaissant de nouveau le polisario

On sait certains pays africains, surtout ceux du clan algérien qui peuvent changer de veste du jour au lendemain mais on ne savait pas que le Royaume du Lesotho soit de cette trempe

Aujourd’hui, l’Algérie sort son artillerie lourde pour espérer bombarder le Maroc en voulant lui « asséner un vrai coup de maitre » en remettant le Lesotho du coté du polisario, sauf qu’il est trop tôt pour mieux saisir la situation au moment ou notre ministre des Affaires Etrangères est toujours en confinement trop prolongé et qui n’a point pipé mot jusque-là dans ces présumés allégations «  mensongères ou non » de l’Algérie, sauf que les Fennecs disposent d’une vidéo qui illustre la volte face du Lesotho à l’encontre du Maroc enregistrée de la voix de la nouvelle dame ministre des A/E du Lesotho qui «  a remis les choses en ordre »selon ses dires

C’est ainsi que Mme Nats’epo Ramakoae, la nouvelle cheffe de la diplomatie du Royaume du Lesotho a réitéré, avant-hier  mardi dans une déclaration vidéo sa position à l’égard de la question du Sahara Marocain en tenant, disait-elle, à corriger les dérives de l’ancien MAE, Lesego Makgothi, qui en décembre 2019 a décidé de suspendre toutes les décisions et déclarations antérieures sur le Sahara, évoquant le maintien d’une neutralité vis-à-vis des partis au conflit.

Selon la nouvelle ministre, cette décision a été largement interprétée comme le retrait du soutien du gouvernement du Lesotho au polisario.

Elle a regretté que cette déclaration ait, alors, remis en perspective la position de longue date du Lesotho sur le Sahara « occidental ».

Ainsi, le gouvernement du Lesotho souligne la nécessité de créer des conditions qui permettraient « la tenue d’un référendum pacifique et équitable pour l’autodétermination du peuple du Sahara occidental » et déclare le soutien du Lesotho à « une négociation pacifique visant à tenir le référendum sans préconditions ».

Le gouvernement du Lesotho a, en outre, indiqué qu’il enverra sous peu un envoyé spécial au président de la SADC et au président de l’UA pour : corriger ces fausses déclarations et distorsions concernant la position du Lesotho sur le « Sahara occidental » et pour y réitérer sa position de principe.

La ministre a tenu à préciser que la politique étrangère du Lesotho est adoptée au niveau du gouvernement et par conséquent les modifications qui y sont apportées doivent être approuvées collectivement par le gouvernement

Mats’epo Ramakoae n’a pas oublié de déclarer que : « Sur la base de notre politique étrangère qui est restée pratiquement la même depuis l’obtention de l’indépendance, le Lesotho a maintenu sa position de principe qui soutient la lutte « du peuple du Sahara occidental et que cette question n’a jamais été soumise à l’examen du gouvernement. Par conséquent, « toute déclaration visant à modifier la position du Lesotho sur cette question est sans effet ».

Dans une série de tweets, l’ambassadeur et représentant permanent du Lesotho à l’Union Africaine, Mafa M. Sejanamane s’est félicité des clarifications apportées par Nats’epo Ramakoae : « Je me réjouis que notre nouveau ministre des Affaires Etrangères et Internationales ait publiquement dissipé si tôt le nuage sur le « Sahara Occidental ». Le Lesotho soutient sans équivoque « l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer