CHEIKH BIADILLAH INTERPELLE NASSER BOURITA SUR LE MEURTRE DU JEUNE TAHERI PAR LA GARDE CIVILE ESPAGNOLE. POURQUOI CE SILENCE MAROCAIN ?

HIBAPRESS- RABAT

M.Mohamed Cheikh Biadiallah, membre du PAM à la Chambre des Conseillers, a adressé une lettre à M.Nasser Bourita, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, demandant que toutes les mesures soient prises pour que justice soit rendue dans le cas du «meurtre» du jeune Elias Taheri par la Garde espagnole, dans un centre de Refugiés pour mineurs à Almeria.

Dans sa correspondance, Biadillah appelle à ce que la justice puisse suivre son cours normale, sachant que le Directeur du Centre a présenté sa démission, et que l’opinion publique nationale se sent insultée et humiliée à la lumière du silence qui plane sur ce crime odieux de la part de nos responsables.

Biadillah a mentionné que les réseaux sociaux ont récemment rapporté le meurtre d’Elias Taheri, âgé de 18 ans, par les Gardes espagnols, et que la journaliste espagnole « Patricia Ortica » n’a pu publier les informations à El Pais que le 8 juin 2020, en particulier après le contexte international, tout particulièrement après le meurtre de « George Floyd » par la police américaine, jugé crime raciste.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button