MARRAKECH : LA CLINIQUE DE PROXÉNÉTISME, DE L’AVORTEMENT, DE RELATIONS ILLÉGALES DE MINEURE…

HIBAPRESS- RABAT

On ne badine pas avec toutes ces cliniques qui gèrent des actes illégaux qui portent pour la circonstance atteinte à la vie des personnes, surtout celles qui s’adonnent à l’avortement ou au proxénétisme secret

Prenant le confinement comme cause à effet, certains inconscients n’hésitent pas à aller à l’interdit par différents moyens inappropriés, pour pouvoir gagner de l’argent facile

Mais il est dit que la Préfecture de Sûreté de Marrakech avait reçu des plaintes sur une clinique qui s’adonne à la pratique de l’avortement illégal, ce qui a nécessité la notification du Parquet compétent de ces éventuels crimes et l’ouverture d’une enquête préliminaire à cet égard.

Une intervention sécuritaire de la Police Judiciaire a permis alors l’interpellation d’un médecin âgé de 77 ans, propriétaire de la clinique, de quatre infirmières et deux femmes qui avaient par le passé subi des opérations chirurgicales clandestines d’avortement au sein du même établissement, ainsi qu’une mineure, un homme qui entretenait avec elle une relation illégale, une connaissance de la mineure, tout aussi bien une femme enceinte, lesquelles effectuaient des analyses afin de subir un avortement similaire.

Huit des mis en cause ont été placés en garde à vue, alors que la mineure a été placée sous contrôle policier, deux patientes ont été soumises à l’enquête préliminaire ordonnée par le Parquet compétent afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer les circonstances entourant ces actes criminels.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button