El Jadida : Deconfinement Les gérants des restaurant-bars broient du noir !

Mohamed LOKHNATI
L’annonce des mesures du deconfinement n’arrange pas les affaires de tout le monde.  Envisageant déjà le pire à cause du lourd attribut des impôts qui les attendent au tournant, les gérant des restaurants bars qui en sont exclus broient du noir.
« La nouvelle nous est tombé comme un véritable un coup de massue, affirme Mostapha BOUCHRIT, propriétaire d’un débit de boissons à El Jadida. Nous avons des employés à entretenir avec leur caisse sociale, mais jusqu’à quand? Sans parler des impôts qui ignorent les circonstances la atténuantes, pour les chiffres d’affaires, c’est le coup de grâce ! Pire encore, conclut-il, la déception est double pour les gérants qui venaient d’effectuer de gros achats pour renflouer leurs stocks mensuels??? »
Ne sachant plus à quel saint se vouer, les gérants des restaurant-bars dénoncent dans ce sens le fait qu’«aucune plateforme de discussion n’a été mise en place par les responsables», et plaident plutôt pour un plan de deconfinement qui impliquerait toutes les parties prenantes.
«Le secteur est dans un état végétatif. Il faudra donc un plan de sauvetage qui devra même s’étaler au-delà de la reprise, car pour redresser le secteur il nous faudra au moins une année», conclut notre interlocuteur.
En attendant, dans la métropole, l’impact se fait déjà ressentir. De nombreux restaurants-bars ont déjà mis la clé sous la porte. ce Il s’agit selon certaines sources fiables de près de 35 propriétaires de restaurants-bars et discothèques qui auraient décidé de mettre leurs établissements en vente, surtout dans les quartiers de Gauthier, Racine, et Palmiers, sans oublier Aïn Diab.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button