JEUNESSE SPORTIVE DE KABYLIE : LA GUERRE DES PRÉSIDENTS HANNACHI-MELLAL. DIFFAMATIONS- ALLÉGATIONS-CONDAMNATION DU TRIBUNAL- HISTORIQUE. DEVENIR ET AVENIR

BABA- HIBAPRESS/RABAT

L’actuel président de la Jeunesse Sportive de Kabylie ( JSK) M. Cherif Mellal vient d’être jugé par le Tribunal de Tizi-Ouzou, suite à une affaire qui l’opposait à l’ex président du meme club M. Mohand Cherif Hannachi.

Il était question d’une plainte pour diffamation, déposée après la lourde défaite concédée à domicile par la JSK face au CR Belouizdad où le président Cherif Mellal avait notamment déclaré que « c’est Mohand Hannachi qui était derrière l’envahissement du terrain par des supporters de la JSK ».

La confrontation Mellal-Hannachi est devenue si persistante depuis belle lurette, depuis que Hannachi fut cordialement limogé par le Conseil d’Administration du Club en 2017. L’ex président qui a dirigé la JSK de 1993 à 2017 n’a pas été nul pour autant lui qui a remporté 04 titres africains et 06 en Algérie mais dont le parcours fut souillé par le meurtre du joueur buteur du Club Kabyle le camerounais Albert Ebossé Bodjongo par un projectile tranchant lancé par un supporter lors du match JSK-USMA dont il fut d’ailleurs le seul buteur (1-2) et qui a mis toute la rue Kabyle en colère et avec elle la CAF de Issa Hayatou et la FIFA et le gouvernement camerounais qui avait demandé des éclaircissements au gouvernement algérien et à Raouraoua en vain, l’affaire n’a jamais été résolue jusqu’à aujourd’hui encore et le meurtrier cout toujours !!!

Cherif Mellal est donc arrivé à la JSK en 2018, lui l’homme d’affaire qui a voulu redonner vie à ce club mythique et qui a, dans la foulée et principalement insisté sur le rajeunissement de l’effectif en ne comptant plus que sur la pépinière du terroir local. D’ailleurs depuis son arrivée les catégories jeunes sont toutes classées 4 émes dans leurs championnats et Mellal de ne point s’arrêter là puisqu’il a vite fait de chercher à restructurer le club, créant un Centre de Formation dont les travaux ont été lancés grace notamment au richissime homme d’affaire kabyle le plus riche d’Algérie Issad Rebrab. Mellal a catégoriquement métamorphosé la JSK qui est redevenue comme on aurait aimé qu’elle soit : le meilleur club d’Algérie après le MC Alger

Et voilà que Cherif Hannachi n’ayant pas apprécié les déclarations tenues contre lui par Cherif Mellal sur une chaîne de télévision, M. Mohand a intenté une action en justice et le Tribunal de Tizi-Ouzou a alors condamné Mellal à deux mois de prison ferme. Mellal va faire Appel et le feuilleton Mellal-Hannachi va encore se poursuivre pour d’autres accusations car Mellal entend porter quatre accusations et on attendra de suite la riposte de Hannachi et ainsi de suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer