RABAT/JOUTIYA DES BOUITATES À YACOUB EL MANSOUR : LES CONTESTATIONS CONTINUENT ET LES AUTORITÉS EN ATTENTE : QUI A RAISON, QUI A TORT ?

BABA- HIBAPRESS/RABAT

La marche des marchands de la Joutiya des Bouitates à Yacoub El Mansour à Rabat continue et ne semble point s’arrêter en bon chemin puisque les concernés demandent à ce qu’ils soient compensés pour leur retrait des lieux qu’ils ont occupé depuis plusieurs années imposé par coronavirus

Les marchands de la Joutiya qui n’ont plus droit d’exercer, se sentent donc visés par les Autorités et s’estiment en même temps comme frustrés ne pas pouvoir reprendre leurs activités dans l’immédiat ni, peut-être même, pour longtemps encore !

Obligés alors de n’avoir plus droit de poser leurs marchandises en bon milieu des lieux qu’ils occupaient auparavant, se sentant entrés dans la sphère du « chomage technique » et n’ayant plus de revenus comme ils pouvaient s’en procurer en son temps…ils ont décidé d‘entrer dans la contestation et c’est ainsi qu’ils ont procédé à cette méthode pacifique pour espérer attirer davantage l’interet des Autorités locales concernés afin qu’elles puissent leur résoudre leur problème

Ces marchands ne désirent qu’à etre logé dans les meilleures conditions possibles et un Marché de proximité leur parait une belle solution à leurs soucis mais qui va prendre cette initiative et qui va leur promettre une bonne sortie pour leur malheureuse situation ? C’est la question qu’ils se posent chaque jour qui passe au moment ou ils vivent toujours le calvaire de la misère, de l’attente de cette solution qui n’arrive jamais, des conditions ayant trait à coronavirus, de ce que va être leur devenir aujourd’hui ou personne ne répond à leurs doléances

Il serait temps que les Autorités compétentes entrent en ligne pour leur faire signifier leur droit ainsi que ce qu’ils doivent au « Makhzen »pour mettre fin à ce feuilleton qui n’a que trop duré jusque-là

Il est vrai que cet endroit ou fut installée cette Joutiya est en principe une sorte de petit avenue mais faudra aussi porter tous les reproches au « Makhzen » d’antan qui a facilité cette installation  et avait encouragé l’improvisation au moment ou le « Makhzen » d’aujourd’hui tente de remettre les pendules à l’heure en modernisant toutes les infrastructures de Rabat, la ville Lumière qui ne doit plus supporter de déchets quels qu’ils soient !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer