TÉMOIGNAGE ÉTRANGER ET RÉALISTE SUR LE PROJET TITANESQUE ET GIGANTESQUE DE LA VOIE EXPRESS TIZNIT-DAKHLA DE 1000 KM DE DÉSERT, PRÊTE DANS UN AN 

HIBAPRESS- RABAT- AGENCES

La nouvelle route qui va relier désormais Tiznit à Dakhla semble attirer la stupéfaction de plusieurs observateurs étrangers qui la trouvent une sorte de réalisation gigantesque au vue des nombreuses difficultés et les plus durs obstacles auxquels elle sera confrontée, en plus de son cout faramineux que ne peut supporter un pays comme le Maroc qui ne dispose ni de gaz ni de pétrole et pourtant a décidé de relever cet impressionnant défi à sa juste valeur

Aussi et comme témoignage pour ce projet si ambitieux, le portail malien d’informations « Malijet » a rapporté dans ses écrits hier samedi que « la construction en cours d’une voie express de plus de 1000 km entre Tiznit et Dakhla en passant par Laâyoune, est « un projet titanesque à portée stratégique notoire qui influera positivement sur les échanges humains, économiques et culturels entre le Royaume du Maroc et des pays comme la Mauritanie, le Sénégal ou le Mali. Ce projet de route pour un budget de 1 milliard d’Euros alors que le Maroc n’a ni gaz ni pétrole aura un impact sur le quotidien d’une population des millions d’habitants, répartis sur 10 Provinces du Sud Marocain et son financement sera assuré par l’État marocain et les quatre Régions concernées à savoir : Laâyoune-Sakia El Hamra, Guelmim-Oued Noun, Dakhla-Oued Eddahab et Souss-Massa, dont les habitants du Sahara marocain précisément voient un rêve est en train de se concrétiser. Au-delà de son impact sur l’ancrage définitif des Provinces du Sud dans leur giron naturel, cette nouvelle route aura également une dimension panafricaine qui lui attribuera une portée stratégique incontestable. Ce projet réduira le temps et le coût du transport, améliorera la fluidité du trafic, le niveau de service, le confort et la sécurité routière et facilitera le transport des marchandises entre les villes du Sud du Maroc et les grands centres de production et de distribution ».

Le Portail malien mest en avant que ce projet titanesque qu’est la voie express Tiznit-Dakhla, est un objet d’une convention de partenariat signée devant SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune en 2015, qui entre dans le cadre du nouveau modèle de développement des Provinces du Sud Marocain.

Dans un peu plus d’un an, la pénible traversée des virages sinueux entre Tiznit et Guelmim, ou des routes sablonneuses entre Tan-Tan et Laâyoune ou Laâyoune et Dakhla, empruntée chaque jour par des centaines de poids lourds chargés de poisson, sera une partie de plaisir pour les automobilistes au lieu d’être une vraie corvée comme elle l’est aujourd’hui.

Le Portail malien n’a pas pour autant oublié de rappeler que le Maroc avait signé de grands exploits comme le TGV, le Port Tanger Med ou le Complexe Noor, et le voilà qui est en train d’ajouter cette belle œuvre au registre de ses aventures spectaculaires car en plus d’honorer un engagement solennel pris devant SM le Roi du Maroc, il s’agit de réussir un projet névralgique qui va façonner l’avenir des Provinces du Sud du Maroc”, conclut « Malijet ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button