DOSSIER DE LA LIBYE. APRÈS SA VISITE EN ALGÉRIE PUIS LE MAROC HIER : L’ARABIE SAOUDITE A-T-ELLE FINALEMENT COMPRIS OU RÉSIDE LA VRAIE SOLUTION ?

BABA-HIBAPRESS/ RABAT- AGENCES

Après sa visite éclaire de mardi dernier en Algérie ou il a été reçu en audience par le président Tebboune autours de la Question libyenne, l’Emir Faiçal Ben Farhan, ministre des A/E de l’Arabie Saoudite vient de relier hier mercredi le Maroc pour y rencontrer M. Nasser Bourita, pour débattre de la situation qui prévaut en Libye à la lumière des derniers événements qui pont secoué la scène internationale avec l’entrée en lice de l’Egypte et le conflit à distance entre la Turquie et la Russie et l’avertissement et les accusations des USA envers Moscou mais surtout la façon à vouloir traiter ce dossier dont la solution est toujours collée au Traité de Skhirat

Aussi, le Ministre Saoudien des Affaires Etrangères le Prince Faiçal Ben Farhan Ben Abdallah Al Saoud a relevé, hier mercredi à Rabat lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue Marocain M. Nasser Bourita, la convergence de vues qui existe entre le Maroc et l’Arabie Saoudite au sujet des défis qui guettent le Monde Arabe, en particulier les ingérences étrangères et le terrorisme, tout particulièrement les inquiétudes de son pays envers la situation en Libye et envers les ingérences étrangères dans ce dossier et l’impact de ces ingérences sur la sécurité dans le Monde Arabe, notamment dans les pays voisins de la Libye.

L’Emir saoudien a souligné, à cet égard, que son pays tend à soutenir tous les efforts visant à trouver une solution à cette crise, affirmant que la solution doit être libo-libyenne :

« Une solution 100% libyenne est une conviction du Royaume de l’Arabie Saoudite et de tous les pays arabes, la coordination arabe pour atteindre cet objectif est une priorité pour l’Arabie Saoudite en vue de mettre fin aux interventions étrangères et au conflit qui se poursuit dans ce pays, ainsi que pour « la préservation de la Libye et des Libyens des effets du terrorisme, du conflit et des interventions et des convoitises extérieures ».

L’Arabie Saoudite qui a toujours soutenu le général Haftar avec les Emirats Arabes Unis contre la légalité du Gouvernement de l’Union Nationale de Serraj , semble vouloir se reprendre et espère, peut-être, changer d’épaule son fusil et a certainement su finalement que la vraie solution se trouve à Rabat et non quelque part ailleurs !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button