Discours du Trône : L’injection de 120 MMDH, une décision « stratégique »

Hibapress

L’injection de 120 milliards de dirhams (MMDH) dans l’économie nationale annoncée par le Roi Mohammed VI dans le discours adressé à la Nation à l’occasion du 21ème anniversaire de la Fête du Trône, est une décision à caractère “stratégique” qui va permettre une relance rapide du tissu productif national affecté par la crise sanitaire liée au Covid-19, a souligné, jeudi, l’universitaire Zakaria Meliani.

Cette initiative permettra indéniablement de relancer rapidement l’économie actuellement en berne et de sauvegarder les emplois voire d’en créer d’autres, a déclaré le professeur du droit privé à l’université Hassan II de Casablanca.

Selon M. Meliani, cette décision permettra également de « drainer les investissements directs étrangers et surtout de donner confiance à nos partenaires internationaux, notamment les agences de notations qui reverront notre notation à coup sûr à la hausse ce qui nous permettra de se financer à l’international à moindre coût ».

Le deuxième point économique phare du Discours du Trône est celui de la création d’un fonds stratégique d’investissement pour accompagner les grandes transformations économiques et financières du pays, a-t-il rappelé, notant que ce fonds d’investissement redorera le blason économique du pays, participera à l’évolution du PIB et permettra de consolider les exportations ainsi que les réserves en devises.

Un fonds d’investissement par définition simple est un organisme de placement et de détention de portefeuilles financiers, a-t-il expliqué, mettant en avant l’existence de plusieurs fonds d’investissements privés au Maroc qui jouent un rôle prépondérant dans l’économie du pays. « Or, le Royaume a besoin d’un fonds public d’investissement stratégique qui définit les priorités du pays et cible les investissements selon un partenariat public-privé win-win », a-t-il insisté.

Qualifiant le Discours Royal de « clair, direct, et ciblé » et qui a touché plusieurs points importants et d’actualités qui concernent tous les marocains, il a souligné la pertinence de la réforme administrative prévue dans l’horizon proche qui vise, entre autres, à corriger les dysfonctionnements structurels des établissements et des entreprises publics, garantir une complémentarité et une cohérence optimales entre leurs missions respectives et, in fine, rehausser leur efficience économique et sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer