LETTRE À M. LEKJAA : JUSQU’A QUAND UNE COMMISSION D’ARBITRAGE COMPOSÉE DES SEULS ARBITRES ? ON VIT TOUJOURS LES DEUX POIDS, DEUX MESURES !

HIBAPRESS-RABAT- COURRIER

Avant hier jeudi 13/8/2020, trois de nos arbitres internationaux – Jiyed – Zourak et Sabry ont comparu devant une commission de la CCA et DNA composée de Kaouachi,  Chehbi et Hadqa pour les questionner sur des actions techniques ( penalty, fautes, avertissements ) suite aux plaintes de certains clubs ou de leurs supporters influents sur les réseaux sociaux.

Est il normal que sur les trois membres présents deux soient des dirigeants de clubs élus ou désignés pour représenter ces mêmes clubs qui les ont choisis.

Ces deux membres n’ont jamais arbitré un seul match durant leur  carrière. Comment pourraient-ils enquêter sur des questions techniques ?

Pendant ce temps, plus de dix membres de la DNA ( tous d’anciens arbitres  internationaux ou fédéraux – Guezzaz,  El Arjoune,  El Ahrach, El Achiri, Barhmi, Tahiri, Rezzag, Moutamani, Lidder entre autres et qui sont indemnisés mensuellement par la Fédération, ne font pas partie ou ne sont pas invités pour participer aux débats techniques de cette commission  et par la même occasion, donner leur avis sur les actions douteuses relevées.

N’est ce pas là une faille du système,  si ce n’est pas une volonté délibérée pour éloigner le corps arbitral des vraies décisions de fond et ainsi faire pression sur les arbitres du terrain par des pseudo dirigeants de l’arbitrage ?

Monsieur Lekjaà devra remédier à cet état de fait et désigner officiellement les membres de jury d’investigation sur les affaires techniques de l’arbitrage.

Les procès verbaux de cette commission devront être publiés sur le site de la Fédération au même titre que ceux des commentaires de discipline, des litiges et d’Appel.

Les membres de la DNA devront jouer entièrement leur rôle d’éducateurs,  formateurs, superviseurs et évaluateurs des performances des arbitres.

Ce sont les premiers à questionner sur la véracité des décisions techniques et c’est à eux qu’il appartient de demander des compléments d’informations aux arbitres si nécessaire.

Rappelons que pour moins que rien de tout cela, notre illustre et crédible arbitre international Hicham Tiazi fut « crucifié » par ce même Kaouachi et sa « bande »

Deux poids, deux mesures ? Effectivement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button