CRISE LIBYENNE : QUAND LE MAROC CONVAINC L’ÉGYPTE DE CHANGER DE PORTÉE MILITAIRE VERS LA POLITIQUE

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

Le Maroc est enfin arrivé à convaincre l’Egypte de changer de ton envers la crise en Libye.

En effet, aux premiers jours de la montée de la tension dans la Libye, l’Egypte et pour contrarier l’Algérie et se faire valoir comme étant un pays des plus concernés que quelconque autre pays même s’il s’agit de l’Algérie, s’est montré très virulente en appelant à l’intervention militaire au prix de s’associer à Moscou ou tout un autre pays hors l’Algérie et la Turquie

L’Egypte, aujourd’hui, semble avoir compris que la seule solution qui prévaut en Libye ne peut être que politique et que la voie tracée par le Maroc, contrairement à d’autres, est la plus réaliste et la plus adaptée pour sortir de la crise avec l’apport notamment de l’ONU, l’UE et l’UA car le Maroc a toujours agit dans la pleine légalité internationale et toutes les Causes qu’il défend sont justes et acceptables par tout le parterre mondial

C’est ainsi et dans le cadre de bien saisir le dossier à sa juste valeur le Ministre Marocain des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, a eu lundi dernier un entretien téléphonique avec son homologue égyptien Sameh Chokri, axé sur les derniers développements en rapport avec le dossier libyen et les efforts communs pour l’aboutissement d’un règlement politique de la crise dans ce pays.

Ces entretiens répondent à la volonté mutuelle pour la coordination et le déploiement des efforts en vue d’un règlement politique en Libye, a souligné le porte-parole du Ministère égyptien des Affaires Etrangères, notant que M. Chokri a fait part de son estime à M. Bourita pour sa volonté de poursuivre et d’intensifier cette coordination au sujet des efforts du Maroc dans ce sens.

Le Ministre égyptien a réitéré la position constante de l’Egypte à œuvrer pour parvenir à une solution politique préservant la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Libye et répondant aux aspirations du peuple libyen à la paix et la sécurité tout en préservant ses ressources, ce qui contribuera à la lutte contre toutes les manifestations du terrorisme, de l’extrémisme et des ingérences étrangères.

Les deux Ministres ont, aussi, examiné les initiatives actuelles visant à perdurer le cessez-le-feu et à aboutir à un règlement politique global de la crise dans le pays.

Ils ont, à cette occasion, convenu de poursuivre la concertation et la coordination et d’intensifier les contacts avec les acteurs de la scène libyenne, les partenaires internationaux, l’envoyé spécial de l’ONU et la Commission Africaine, ainsi qu’au sein de la Ligue Arabe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer