VOICI LA FEMME DE L’OPPOSITION QUI A AIDE WEAH POUR LA PRÉSIDENCE

Jewel Howard-Taylor reste pour beaucoup l’ex-épouse de l’ancien homme fort du Liberia, Charles Taylor. Mais c’est surtout l’une des rares femmes dont la voix porte dans le pays et sur laquelle mise George Weah pour l’aider à remporter la présidentielle mardi. »Au cours des douze dernières années, Jewel Howard s’est imposée comme elle-même, oeuvrant pour la paix et travaillant pour la prospérité du peuple », a-t-elle assuré à l’AFP au début de sa campagne pour la vice-présidence du Liberia.Inscrits sur le même « ticket », l’ex-star du PSG et du Milan AC et l’ancienne première dame (1997-2003) ont viré en tête avec plus de 38% des voix lors du premier tour, le 10 octobre.Ils partent favoris pour le second tour organisé au lendemain de Noël, avec sept semaines de retard sur la date initialement prévue, contre le vice-président sortant, Joseph Boakai, associé au président du Parlement, Emmanuel Nuquay, qu’ils avaient devancés d’une dizaine de points.A 54 ans, Mme Howard-Taylor a surpris en s’associant à George Weah plutôt qu’en briguant elle-même la présidence afin de succéder à une autre femme, la prix Nobel de la Paix Ellen Johnson Sirleaf, au pouvoir depuis 2005;Dans un pays envahit par l’épidémie d’Ebola dans un passé récent, elle estime qu’il faut à présent « aller de l’avant ». Sa formation politique, le Parti national patriotique (NPP), a en tout cas déjà « changé », ajoute-t-elle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button