HAD SOUALEM : JUSTE APRÈS 15 JOURS À SA NOMINATION, LE NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE ROYALE MAÎTRISE DÉJÀ LA SITUATION AVEC GRANDS SUCCÈS. LES OPÉRATIONS EXÉCUTÉES

 BABA-HIBAPRESS-RABAT

Juste après sa nomination en tant que nouveau commandant du Centre de la Gendarmerie Royale de la ville de Had  Salem, le Commandant Hicham Ben Kabour a pu étendre son contrôle sur plusieurs dossiers en suspens, où dans un court laps de temps, il a pu maitriser avec assiduité bien des situations très compliquées.

Le Commandant a saisi d’abord le dossier des propriétaires de motos qui vivent dans une hiérarcjie incontrolée puisqu’ils roulent sans casques, parfois sans papiers et sans police d’assurance, sans oublier qu’ils sèment souvent la panique sur les routes, conduisant de manière excessive et imprudente, ce qui a causé un certain nombre d’accidents

Le nouveau commandant n’a pas tardé pour réagir fortement pour faire de suite une descente hier samedi 26 septembre 2020 auprès des dealers du quartier industriel, où avec ses gendarmes ont fait une perquisition dans une maison destinée à la vente de drogue où ils ont pu arrêter le récidiviste soi-disant (M / G) , âgé de 29 ans, en flagrant délit, retrouvé en possession de 200 grammes de Chira et 3 kilogrammes du Kif, et après interrogatoire il s’est avéré qu’il est  désigné pour vendre de la drogue sous la surveillance d’un baron de la drogue dans la région qui est actuellement en état de fuite.

Alors qu’il se trouvait dans la zone de Khyaytah, le Commandant Ben Kabour n’a pas chomé puisqu’il a saisi au vol le dénommé (A / Z), 18 ans, sur sa moto avec une gamme de 100 grammes de stupéfiant Chira, et après une recherche plus approfondie, il a été découvert qu’il travaillait comme promoteur de drogue sous les ordres de l’une des familles de barons de la drogue qui s’autoproclament « les singes »

Le Commandant  Hicham Ben Kabour, entend donc poursuivre et pourchasser les barons de la drogue et les promoteurs, tout en préconisant un certain nombre de mesures visant aussi à lutter contre le crime organisé, réduire les vols, la violence et les menaces d’armes blanches

Les gendarmes de Had Soualem viennent notamment d’ouvrir une enquête approfondie sur les circonstances de deux individus qui auraient agressé violemment une femme professeur de l’Education Nationale, la menaçant avec des armes blanches

Le Commandant Hicham Ben Kabour n’est là à Had Soulem que depuis 15 jours et déjà on sent qu’il est arrivé à créer une sorte de sérénité très applaudie par toute la population et semble ne point s’arrêter à ce point car il reste davantage à faire et ce n’est que le début, un début bien réussi et plein de dynamisme, qui annonce de bon augure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button