LA VILLA QUI A DEMANDE LA DESTITUTION DU PRÉSIDENT ZUMA

En mars 2016, la Cour constitutionnelle avait ordonné au président Jacob Zuma de rembourser « sous 45 jours » une partie des frais de sa propriété privée payés par le contribuable.Cette affaire est à l’origine d’un énorme scandale.Le président sud-africain Jacob Zuma s’était excusé en 2016 pour avoir utilisé des fonds publics pour sa résidence privée de Nkandla dont les travaux ont coûté 20 millions de dollars.En juin 2016, Jacob Zuma avait été condamné à rembourser à l’État un demi-million de dollars pour les travaux de rénovations de sa somptueuse demeure privée.Ces 500 000 dollars ont été fixés par le trésor public sud-africain.Le principal parti d’opposition sud-africain, l’Alliance Démocratique (DA), avait exigé en 2016 le lancement d’une procédure de destitution contre le président Jacob Zuma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button