ISTANBUL : 03 FEMMES MAROCAINES, NON LES PREMIÈRES NI LES DERNIÈRES, AGRESSÉES, BLESSÉES PROFONDÉMENT,HUMILIÉES, HARCELÉES ET MÉPRISÉES PAR UN CHAUFFEUR DE TAXI TURC,QUI FUT IMMÉDIATEMENT LIBÉRÉ PAR LA POLICE. OÙ EN EST NOTRE DIPLOMATIE ?

HIBAPRESS-RABAT

HIBAPRESS vient de  recevoir une plainte de trois jeunes femmes marocaines résidents en Turquie, qui ont été victimes de harcèlement, de tentative d’enlèvement et d’agression physique odieuse qui leur ont causé des blessures de différentes gravités, ainsi que de graves dommages psychologiques.

L’affaire, selon le témoignage des jeunes femmes marocaines, est liée au fait qu’elles ont demandé à un taxi de les emmener dans un autre quartier de la capitale Istanbul afin de réaliser quelques intérêts personnels, avant qu’elles ne soient étonnées que le chauffeur de taxi en ait harcelé l’une d’entre elles et sans moindre estime, a tenu à les mépriser, bien qu’elles ait exigées qu’il les traite avec respect.

Le chauffeur de taxi, de nationalité turque, confronté au refus des interventions haineuses envers les jeunes femmes marocaines a tenté, par la suite, de les intimider et de les menacer, en utilisant des expressions insultantes, avant de sortir de la voiture et de les attaquer en les battant et en leur donnant des coups de pied.

L’agression physique du chauffeur turc sur les jeunes femmes marocaines leur a causé de profondes blessures, d’après les photos reçues par HIBAPRESS, heureusement que des agents de nettoyage qui se trouvaient à proximité des lieux de l’incident sont intervenus pour libérer les femmes marocaines de l’emprise du chauffeur turc avant l’arrivée de la police.

Malgré la condition misérable des jeunes femmes marocaines et les blessures profondes qu’elles ont contractées et qui ont nécessité une opération médicale d’urgence pour l’une d’entre elles, la Sureté turque a traité avec une sorte de racisme les plaintes des jeunes femmes marocaines, ignorant les faits de l’agression et a immédiatement libéré l’accusé.

En parallèle, de nombreuses Associations turques concernées par la défense des Droits de l’Homme et de la Femme, en particulier, se sont inscrites en ligne en désignant un avocat spécial pour les jeunes femmes marocaines victimes de violences physiques de la part de ce turc chauffeur de taxi, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que ce genre d’agression à l’encontre de femmes marocaines résidant en Turquie se produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer