USA/ EN PARALLÈLE DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES, PLUSIEURS SIÈGES AU SÉNAT SONT EN JEU OU MEME PRÉSIDENT LE DÉMOCRATE JOE BIDEN N’AURA POINT D’AUTORITÉ

HIBAPRESS-RABAT- AGENCES

Les américains ont différents points à faire valoir lors des élections présidentielles et meme auprès du Sénat ou le jeu des voix se situe aux mains des électeurs qui ont choisi un camp au dépend d’un autre car meme si le Démocrate Joe Biden sort vainqueur, il aura à débattre avec une opposition majoritairement Républicaine et c’est là ou réside la contradiction de la « vie » américaine

C’est qu’en parallèle de l’élection présidentielle, plusieurs sièges au Sénat sont en jeu, sachant chacun des 50 Etats dispose de deux sénateurs au Congrès, soit 100 au total.

Selon les dernières projections, les démocrates ont seulement réussi à gagner un siège supplémentaire, pas de quoi menacer la majorité confortable des républicains.

Cela veut dire que même si Joe Biden remportait l’élection, son action risque d’être très limitée par les blocages d’un Sénat aux mains de l’opposition.

L’élection américaine se résume désormais à une poignée d’Etats clés où les dépouillements étaient toujours en cours.

Il s’agit de la Pennsylvanie, du Michigan, du Wisconsin, de la Géorgie, de la Caroline du Nord et du Nevada. On peut y ajouter l’Arizona où les dépouillements ne sont pas encore terminés, mais Joe Biden ne cesse d’y creuser son avance et ne devrait plus perdre cet Etat.

Dans cette élection indirecte, chaque Etat donne un certain nombre de grands électeurs. Remporter la Pennsylvanie par exemple, permet de s’attribuer 20 grand électeurs. Il en faut 270 sur 538 pour gagner l’élection.

Mais la participation sans précédent depuis 120 ans (160 millions d’Américains ont voté, soit une participation estimée à 66,9%, contre 59,2% en 2016) et le grand nombre de votes par correspondance retardent les comptages. En Pensylvanie il reste un quart des bulletins à être comptés, dans le Wisconsin ce sont 3 % des bulletins.

Ces votes par correspondance pourraient d’avantage servir au démocrate Joe Biden et lui permettre de rattraper son retard. En effet, le démocrates ont été plus nombreux à voter par correspondance, alors que les républicains se sont plutôt rendus aux urnes en personne et leurs voix ont déjà été comptés.

Dans ce scénario, Donald Trump disposerait actuellement d’un réservoir de voix plus faible que Joe Biden.

De plus, dans plusieurs Etats, les votes qui restent à compter proviennent surtout des grandes zones urbaines, où la population penche davantage vers le camp démocrate.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button