DÈS DEMAIN: VISA FOR MUSIC 2020, UNE ÉDITION DIGITALE « DÉCONFINÉE ». VOICI QUAND, OÙ ET COMMENT LA SUIVRE

HIBAPRESS-RABAT-COMMUNIQUÉ

La crise sanitaire mondiale inattendue et exceptionnelle a obligé les artistes et les acteurs de la Culture à se réinventer et à trouver de nouveaux modes de travail, de nouveaux moyens de subsistance et de nouvelles façons d’être en lien avec le public, constituant de véritables changements de paradigme.

La 7 éme édition de Visa For Music 2020 placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sera donc une édition digitale « déconfinée » et sera diffusée sur les pages Facebook et Instagram de Visa For Music et sera dédiée principalement aux artistes et professionnels marocains ou résidents au Maroc.

Le festival sera l’occasion d’enregistrer des capsules vidéo pour une vingtaine de groupes marocains et résidents au Maroc, que des conférences seront organisées, en ligne cette année, afin de pouvoir être suivies par tous, tout en choisissant des artistes originaires de diverses Régions du Maroc telles que Mohammadia, Casablanca, Safi, Oujda, Chefchaouen, Ifrane, Rabat, Agadir, Azilal, Laayoune, Khemissat, Témara, Fès, Boumalne Dades, Skhirat, et Essaouira.

Ainsi, Visa For Music souhaite continuer à participer à la structuration et la professionnalisation de la filière musicale, au développement des industries culturelles et créatives et à la création de valeur pour les artistes, en organisant une édition adaptée au contexte actuel et maintenue dans la résilience, « l’édition déconfinée », dans le strict respect des mesures de prévention sanitaires.

Le Jury de cette édition se compose de cinq personnalités de la Culture et du monde de la musique à savoir : Lama Hazboun de la Jordanie, Pierre Claver Mabialia du Congo Brazzaville, Shiraz M’rad de la Tunisie, Melody Zambuko du Zimbabwe et Othman Nejmmeddine du Maroc.

Pour cette édition digitale, Visa For Music proposera quatre thématiques pour débattre du rôle et du poids économique et social des industries culturelles et créatives, avec une transmission digitale afin de permettre aux intervenants internationaux de participer également, ces rencontres viseront à valoriser les opérateurs culturels du Continent, se saisir des questions de la jeunesse et aussi encourager les entreprises locales à soutenir les industries culturelles et créatives.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer