Macron annonce un déconfinement progressif en France

Hibapress

Les mesures restrictives réinstaurées le 30 octobre dernier en vue de contenir la deuxième vague de l’épidémie de Coronavirus, seront levées progressivement et se feront par paliers, a annoncé, mardi, le Président français Emmanuel Macron.

Lors d’une allocution télévisée, le Chef de l’Etat français a rappelé que la crise sanitaire dure depuis presque un an, et que ce n’est pas encore terminé, appelant les Français à «poursuivre leurs efforts» dans la lutte contre le Covid-19.

Souhaitant fixe ‘un cap » et alors que le pic de la seconde vague de l’épidémie de Covid-19 semble passé, Emmanuel Macron a décidé d’une levée progressive du confinement qui se fera en trois temps, pour ne pas ruiner les résultats obtenus.

Dans un premier temps, il y aura un allégement des mesures à partir de samedi prochain, a-t-il dit. A partir de ce jour, l’attestation de déplacement restera en vigueur mais dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée de trois heures. Les activités extrascolaires en plein air pourront reprendre tout comme les cultes dans une limite de 30 personnes. Les commerces pourront rouvrir et les services à domicile reprendre mais dans le cadre d’un protocole strict jusqu’à 21 heures, a détaillé le Président français.

A partir du 15 décembre, le confinement sera levé. Les attestations ne seront plus obligatoires pour se déplacer mais un couvre-feu sera instauré de 21 heures à 7 heures. Les salles de cinémas, les théâtres et les musées pourront également rouvrir à cette date. Les circulations seront libres le 24 et le 31 décembre.

A partir du 20 janvier, si la situation sanitaire le permet, les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir. « Le couvre-feu sera décalé » et les lycées pourront totalement rouvrir. « Quinze jours plus tard, ce sont les universités qui pourront rouvrir », a indiqué le chef de l’État français qui a indiqué que la situation sanitaire et les nouvelles réouvertures seront évaluées tous les quinze jours.

Pour Emmanuel Macron, « l’esprit civique » dont ont fait preuve les Français a été « efficace ». Toutefois, si la circulation du virus a ralenti, il reste bien présent, appelant ses concitoyens à ne pas baisser la garde. « Si nous ne voulons pas subir demain un troisième confinement, nous devons redoubler de vigilance. Protégeons nos proches, en particulier les plus vulnérables, en portant le masque, y compris à la maison lorsque nous sommes avec des amis ou avec des parents qui n’habitent pas au quotidien avec nous », a-t-il préconisé.

Dans son allocution de 26 minutes, le Président français a également détaillé son « plan » pour la vaccination. Les premières vaccinations contre le Covid-19, sont envisagées dès la fin décembre ou début janvier, « sous réserve de validation par les autorités sanitaires », mais elles ne seront « pas obligatoires ». Les personnes les plus fragiles, « et donc les plus âgées », seront prioritaires, a-t-il annoncé.

Le gouvernement va « organiser une campagne de vaccination rapide et massive au plus près des personnes ». « Les autorités sanitaires avec l’Etat, les collectivités locales, définiront les modalités pratiques du déploiement des vaccins avec les hôpitaux, les maisons de retraite et l’ensemble des médecins de ville », a ajouté M. Macron.

La France, avec l’Union européenne, a « sécurisé le nombre de doses » nécessaires, a affirmé M. Macron, ajoutant qu’un comité scientifique et un collectif de citoyens seront chargés du suivi de la vaccination. « La vaccination doit se faire de manière claire et transparente en partageant à chaque étape toutes les informations », a garanti le chef de l’Etat.

Sur le plan économique, le chef de l’Etat a annoncé que les entreprises « qui resteront fermées administrativement » dans les prochaines semaines, comme les restaurants, pourront obtenir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d’affaires annuel, au lieu des 10.000 euros déjà proposés.

Pour les saisonniers, les extras et les jeunes qui ne trouvent plus d’emploi, des aides seront annoncées dans les prochains jours. « Le plan ‘Un jeune, une solution’ fera l’objet de moyens accrus », a promis le Président français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer