Cyberattaque massive aux Etats-Unis : Washington accuse la Russie

Hibapress

Le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a accusé la Russie d’être derrière la cyberattaque massive ayant visé dernièrement des agences du gouvernement fédéral américain, considérée par des experts sécuritaires comme étant la pire attaque à viser les systèmes informatiques américains, selon les médias US.

« C’était un effort très important, et je pense que c’est le cas que maintenant nous pouvons dire assez clairement que ce sont les Russes qui se sont engagés dans cette activité », a déclaré M. Pompeo dans une interview sur l’émission radio « The Mark Levin Show ».

« Je ne peux pas dire beaucoup plus car nous sommes toujours en train de dévoiler exactement sa nature, et je suis sûr qu’une partie restera classifiée », a dit le chef de la diplomatie américaine.

Selon la chaine CNN, au moins une demi-douzaine d’agences fédérales ont été ciblées par cette cyberattaque massive, y compris la cyber-branche du département de la sécurité intérieure et les départements de l’agriculture, du commerce, de l’énergie et de l’intérieur. Les enquêteurs tentent toujours de déterminer quelles données gouvernementales, le cas échéant, ont été accédées ou volées lors de ce piratage.

L’annonce de cette attaque informatique est intervenue moins d’une semaine après que l’Agence de sécurité nationale (NSA), qui est responsable à la fois de pénétrer dans les réseaux informatiques étrangers et de défendre les systèmes de sécurité nationale les plus sensibles du gouvernement fédéral, a émis un avertissement selon lequel des « acteurs parrainés par l’État russe » exploitaient des failles dans un système largement utilisé au sein du gouvernement américain.

Par ailleurs, et sur fond de ces tensions, l’administration américaine compte fermer les deux derniers consulats des Etats-Unis en Russie, selon CNN, qui précise qu’il s’agit des consulats US à Vladivostok et à Ekaterinbourg.

Citant une lettre adressée par le département d’Etat au Congrès, CNN indique que cette décision a été prise en réponse aux problèmes permanents de personnel de la mission américaine en Russie à la suite du plafonnement imposé par la Russie en 2017 et de l’impasse qui en résulte avec la Russie concernant les visas diplomatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer