ATTAQUE TERRORISTE DU BURKINA: UNION MUSULMANO-CHRÉTIÉNNE

Les autorités musulmanes et catholiques du Burkina Faso ont condamné, mardi, les attaques terroristes perpétrées, vendredi dernier, à Ouagadougou, faisant plusieurs victimes.

Dans un communiqué, rendu public dans la capitale burkinabè, la Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB) « condamne fermement, et ne cessera jamais de le faire, cette barbarie injustifiable ».

La FAIB « appelle à l’union sacrée de tous les filles et fils du Burkina contre l’ennemi commun qui sème la désolation au Pays des Hommes Intègres et dans la sous-région », souligne le président du Présidium de la FAIB, Cheick Aboubacar Maïga II, relayé par le communiqué.

De son côté, l’archevêque de Ouagadougou, le cardinal Philippe Ouedraogo, a également condamné ces « attaques injustes ».

« Pour nous chrétiens, notre « Kalachnikov de riposte », c’est prioritairement la prière et Dieu », affirme-t-il dans un communiqué.

La double attaque contre l’Etat-Major général des Armées et l’ambassade de France à Ouagadougou a fait sept morts et plus de 80 blessés parmi les forces de l’ordre, tandis que neuf djihadistes ont été abattus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button