LA COUR PRÉSENTE UN APPEL TÉLÉPHONIQUE À CONNOTATIONS SEXUELLES DES ACCUSÉS DU HIRAK

La Cour d’Appel de Casablanca a déposé mardi devant le parterre un appel téléphonique comportant des initiations à l’abus sexuel d’une manière cynique entre les accusés dans des événements d’Al Hoceima et qui ont créé un énorme tumulte à l’intérieur de la salle d’audience.

La conversation de 7 minutes et 20 secondes a eu lieu devant le Tribunal Correctionnel de la Cour d’Appel, où se trouvaient les accusés Mohammed Fadel et Houssain El-Idrissi, qui se comprenaient entre eux dans le dialecte rifain.

La Défense des éléments du Hirak a accusé le juge de ne pas traduire l’appel en arabe parce que ce dernier est trop obscène envers les familles présentes et le reste de la salle d’audience, mais ce dernier a refusé la demande et le traducteur l’a traduit.

Selon l’appel, les deux protagonistes parlent également du soutien financier du baron de la drogue marocains Said Chaou, après que celui-ci ait dit à l’accusé Houssein Al-Idrissi : « Rah Kaina wa7d Al Baraka Ghadi Ta3aounak »,ce qui a été considéré par la Défense des accusés comme une sorte de clownerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button