Sénégal : Quatre morts dans de violentes manifestations

Hibapress

Quatre personnes ont été tuées dans les violentes manifestations et troubles urbains qui secouent, depuis deux jours, Dakar et d’autres localités du Sénégal, a annoncé, vendredi, le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome.

Qualifiant d’actes de « grand banditisme » et d’ « insurrection » ces violences éclatées en protestation contre l’arrestation du député et leader d’un parti de l’opposition, Ousmane Sonko, le ministre a souligné, dans une intervention télévisée, que le gouvernement mettra en oeuvre « tous les moyens nécessaires pour ramener l’ordre ».

« Le gouvernement regrette la perte de quatre vies humaines », lors d’événements qui « relèvent du grand banditisme et de l’insurrection », a-t-il dit, accusant Ousmane Sonko d’avoir « lancé des appels à la violence » et à « l’insurrection ».

La capitale sénégalaise Dakar ainsi que d’autres villes du pays connaissent, depuis mercredi, une vague de manifestations en protestation contre la mise en garde à vue du député et leader des « Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité » (Pastef-opposition), Ousmane Sonko.

Sonko dont l’immunité parlementaire a été levée sur fond d’accusation de viol et de menace de mort par une jeune femme, employée dans un salon de massage et de beauté, a été arrêté, pour « trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non-autorisée » au moment où il se rendait au Palais de justice de Dakar pour déférer à une convocation d’un juge d’instruction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer