NIZAR BARAKA ET LA DÉSILLUSION AU SEIN DE LA JEUNESSE MAROCAINE

Nizar Baraka, dans son intervention au Forum de la MAP, vient de regretter que l’éveil politique et la conscience citoyenne d’après l’adoption de la Constitution de 2011 aient cédé le pas à la désillusion et au désintérêt pour la chose politique, surtout au sein de la jeunesse marocaine.

Le Secrétaire Général de l’Istiqlal n’est pas allé par quatre chemins pour pointer du doigt « les discours populistes », ayant pris, plutôt, le devant sur l’élaboration de projets et de programmes concrets à même de redynamiser l’action politique et de rendre la confiance perdue envers les Partis Politiques Marocains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button