UN ATOUT MAJEUR POUR L’AFRIQUE: LE RWANDA BIEN PLACÉ MONDIALEMENT SUR LES DROITS DE LA FEMME

HIBAPRESS-RABAT- COMMUNIQUÉ

Au Pays des mille collines, la Journée mondiale des femmes a été placée cette année sous le thème “La femme rwandaise en première ligne dans la lutte contre la pandémie du Covid-19”.

Le Gouvernement du Rwanda a été parmi les premiers pays à ratifier les instruments et programmes internationaux et régionaux sur les droits des femmes, dont la Déclaration et le Programme d’action de Beijing (1995), le Programme 2030 pour les objectifs de développement durable (ODD), la Politique de l’Union Africaine sur le genre, l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et les engagements du mouvement de solidarité HeForShe porté par l’ONU Femmes.

“Sous l’impulsion du Président de la République du Rwanda, Son Excellence Paul KAGAME, le pays a instauré un cadre juridique et institutionnel pour garantir l’égalité de genre”, le Rwanda est aujourd’hui parmi les pays les plus avancés en matière de participation des femmes à la prise de décision.

Actuellement, les femmes rwandaises détiennent 52% des portefeuilles ministériels, occupent plus de 61% des sièges parlementaires et représentent 49,7% du corps judiciaire du pays et 45,2% des membres des conseils des districts. Le Rwanda a été classé en 2020 au 9è rang mondial dans l’indice d’écart entre les sexes.

Dans le cadre institutionnel, le ministère du Genre et de la promotion de la famille est l’autorité gouvernementale en charge d’assurer la coordination concernant la mise en œuvre des politiques, stratégies et programmes nationaux destinés à la promotion du genre et la protection de la famille et des droits de l’enfant. Le ministère œuvre en collaboration avec le Gender Monitoring Office (GMO), organe gouvernemental chargé de veiller sur le respect de la parité et l’approche genre dans tous les domaines du développement ainsi que la mise en œuvre des engagements internationaux liés au genre.

Sur le plan juridique, la Constitution rwandaise impose un quota d’au moins 30% de femmes dans les institutions publiques et les postes de décision et de gouvernance. D’autre part, l’arsenal juridique rwandais comporte une panoplie de lois visant la protection de droits de la femme et la promotion de la famille, notamment la loi portant prévention et répression de la violence basée sur le genre, la loi portant régimes matrimoniaux, libéralités et succession, la loi relative aux finances et au patrimoine de l’Etat, la loi portant régime foncier au Rwanda, la loi portant création et organisation du régime des prestations de congé de maternité, la loi portant source de revenus et du patrimoine des entités décentralisées.

En décembre 2019, le Rwanda avait organisé en partenariat avec la Banque Africaine de Développement (BAD) le Sommet mondial sur le Genre. Cet évènement a permis de partager les politiques macroéconomiques favorables à l’autonomisation des femmes africaines et d’encourager l’innovation pour accélérer les progrès en matière d’égalité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer