LE MAROC ET LE JAPON SIGNENT UN INTÉRESSANT MÉMORANDUM DE COOPÉRATION. VOICI LES DOMAINES CIBLÉS

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

Le Maroc et le Japon continuent d’améliorer leurs relations à chaque fois que l’occasio s’y prete
Le Japon n’a jamais lésiné sur les dons pour venir soutenir le Maroc dans plusieurs domaines dont le Maroc entend moderniser ou parfaire pour un avenir meilleur
Aussi le Maroc et le Japon, comme à leurs habitudes ont signé, avant hier vendredi à Rabat par visioconférence, un Mémorandum de coopération dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’infrastructure et de l’investissement.

Ont pris part à cette visioconférence le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau Abdelkader Amara, le ministre délégué japonais pour les Projets internationaux, le Président de l’Association japonaise pour le développement des infrastructures en Afrique (JAIDA), le Président du Conseil d’Administration de Shimizu Corporation, le Président et PDG de Fujita Corporation ainsi que des représentants des sociétés publiques et privées Marocaines et Japonaises, des représentants de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et de hauts responsables des deux pays.

Ce partenariat, signé par la ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville Nouzha Bouchareb et le ministre japonais de l’Aménagement du Territoire, de l’Infrastructure, du Transport et du Tourisme Iwai Shigeki, favorisera le partage, le transfert de l’expertise, le renforcement des capacités ainsi que les bonnes pratiques dans les champs de la planification et de la promotion des politiques publiques ayant trait à l’aménagement et l’infrastructure.

Signé en présence de l’Ambassadeur du Japon au Maroc Takashi Shinozuka, ce mémorandum est le premier accord signé par le ministère avec ce pays et devra se concrétiser à travers des actions portant sur les axes prioritaires, à savoir la métropolisation, la résilience urbaine et la gestion des risques dans les villes, la digitalisation et les métiers de veille et d’observation, la connectivité et la compétitivité des territoires ainsi que la mobilité et les déplacements urbains.

Cette cérémonie officielle a été organisée en marge d’une conférence internationale organisée par le ministère japonais d’Etat aux Territoires, Infrastructures, Transport et du Tourisme sous le thème : « les infrastructures de haute qualité et urbanisme », articulée autour de plusieurs axes stratégiques tels que la politique urbaine, l’infrastructure, l’Eau et le Partenariat Public-Privé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button