GHANA: CORONAVIRUS A ACCENTUÉ LES GROSSESSES DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

HIBAPRESS-RABAT-FNUAP

Selon le Fonds des Nations Unies pour la Population (Fnuap), au cours de l’année 2020, la pandémie a empêché 12 millions de femmes dans le monde d’accéder à des moyens contraceptifs ou aux services de planning familial, conduisant à 1,4 million de grossesses non désirée.

Au Ghana, c’est une situation qui a été accentuée par la fermeture des établissements pendant une durée de 10 mois en raison de pandémie de coronavirus.
Ainsi, avant la pandémie, 14% des jeunes filles de moins de 19 ans tombent enceintes durant leur adolescence, actuellement ce chiffre a presque doublé depuis la fermeture des écoles à cause de la pandémie.

Les associations d’aide aux femmes et plusieurs ONG sont très inquiètes du nombre de grossesses en milieu scolaire qui a connu ces derniers temps une forte hausse au Ghana.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer