OUJDA: TRAÎTE DES ÊTRES HUMAINS SUR LES CÔTES ALGÉRIENNES

HIBAPRESS-RABAT-DGSN

Des interventions sécuritaires menées simultanément par les éléments de la Brigade Nationale de la Police Judiciaire, en coordination avec les Services de la Préfecture de Police d’Oujda ont abouti à l’interpellation à Oujda, Touissit Boubker et dans la Commune de Tilioua (zone de l’Oriental) de quinze individus, dont un recherché au niveau national, pour leur lien présumé avec un réseau criminel actif dans l’organisation de l’immigration clandestine et la traite des êtres humains

Les opérations de fouille ont permis de saisir des reçus de virements liés à des activités d’immigration clandestine, ainsi que d’importantes sommes d’argent, des téléphones portables, cinq voitures et des armes blanches, outre des documents administratifs et des pièces d’identité au nom des candidats à l’immigration clandestine.

Selon les données préliminaires de l’enquête, les individus interpellés sont soupçonnés d’être impliqués dans le recrutement de candidats au profit d’organisateurs étrangers de l’immigration clandestine membres d’un réseau criminel opérant hors des frontières nationales, spécialisé dans la traite des êtres humains via les voies maritimes vers l’Europe à partir des côtes algériennes.

Les mis en cause interpellés ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent afin de déterminer les ramifications internationales et les liens éventuels de ce réseau criminel avec les gangs s’activant dans la traite humaine et l’organisation de l’immigration clandestine, et pour identifier l’ensemble des complices dans ces actes criminels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button