Amzazi : « Relever les défis de la réforme du système éducatif est tributaire d’un suivi précis et régulier »

Hibapress

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a affirmé, vendredi dans la cité ocre, que pour relever les différents défis de la réforme du système éducatif au niveau de la région Marrakech-Safi, un suivi « précis et régulier » des chantiers ouverts s’avère nécessaire.

« Relever les différents défis de la réforme du système éducatif au niveau de cette région demeure tributaire de l’appropriation collective de ces projets stratégiques, du développement des mécanismes d’intervention sur le terrain, du renforcement des canaux de coordination, de la réalisation de la convergence entre les divers programmes de développement local et ceux inhérents à la mise en œuvre de la loi-cadre relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique », a souligné M. Amzazi, qui s’exprimait lors de la rencontre régionale de coordination et de suivi de la déclinaison des projets de la loi-cadre 51.17.

Dans ce sens, le ministre a appelé les acteurs et partenaires à faire montre d’une grande mobilisation individuelle et collective, d’un patriotisme sincère et d’un degré élevé de responsabilité pour assurer la réussite de la réforme du système éducatif et atteindre ses objectifs dans les délais fixés, ajoutant que la réalisation des finalités de la réforme représente une priorité nationale pressante et une responsabilité commune.

M. Amzazi a aussi insisté sur l’importance de l’accompagnement du processus de réforme pour la consécration des rôles de l’école marocaine dans la concrétisation du projet sociétal, à travers la réalisation de la justice sociale et territoriale, tout en érigeant le système d’éducation, de formation et de recherche scientifique en un pilier du nouveau modèle de développement souhaité par le Roi Mohammed VI.

Le responsable gouvernemental a, en outre, indiqué que ces rencontres régionales constituent un tournant majeur dans la mise en application des dispositions de la loi-cadre 51.17, qui représente un cadre contractuel contraignant pour tous, en vue de la mise en œuvre des grands choix et objectifs de la réforme du système.

Ces rencontres, a-t-il poursuivi, se veulent un couronnement d’un processus national de planification stratégique que le ministère a veillé à accélérer au début de l’actuelle rentrée scolaire, pour donner une forte impulsion à l’exécution de ses projets selon une méthodologie visant à atteindre l’efficacité et l’efficience.

Et M. Amzazi de conclure que les perspectives ouvertes par la régionalisation avancée et les possibilités qu’elle offre, ainsi que les compétences managériales et l’expertise de terrain des responsables, des cadres et des élus au niveau de cette région, sont autant d’atouts et d’opportunités offertes qui sont susceptibles de soutenir ce chantier.

En marge de cette rencontre régionale de coordination, M. Amzazi a présidé la cérémonie de signature de neuf conventions de partenariat entre le ministère, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Marrakech-Safi, l’Université Cadi Ayyad, des conseils élus, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), l’ambassade d’Espagne à Rabat et les représentants des associations de l’enseignement privé et ce, dans le cadre de l’ouverture sur tous les intervenants et institutions au niveau régional et de la consécration de sa place de choix dans le domaine des partenariats et de la mobilisation autour de l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button