NADOR/ CORPS ET ARME: Suicide, meurtre ou mort naturelle d’un Brigadier de Police?

HIBAPRESS-RABAT-DGSN

La Brigade de la Police Judiciaire de Nador a ouvert, hier samedi, une enquête judiciaire sous la supervision du Parquet compétent, afin d’élucider les circonstances du décès d’un Brigadier de Police exerçant au District Provincial de Sûreté à Nador et dont le corps, inanimé, a été retrouvé à son domicile portant les traces d’une balle tirée de son arme de service.

A ce stade de l’enquête, les services de la Sûreté Nationale traitent cet incident en tant qu’acte suicidaire, en raison des circonstances et du lieu de la découverte du corps du défunt, à l’intérieur de son domicile à Beni Nsar, des traces balistiques relevées sur l’arme, ainsi que de la nature de la blessure causée par le tir.

Les techniciens de la Scène de Crime et les officiers de la Police Judiciaire ont entamé les opérations de ratissage technique sur la scène de l’incident afin de relever les indices et les preuves matérielles permettant d’élucider les circonstances de ce décès, au moment ou l’enquête se poursuit au sujet de la situation sociale et professionnelle du défunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button