La chaîne de télévision Al Aoula consolide sa position de leader dans l’information, la fiction et le documentaire

HIBAPRESS-RABAT-AL AOULA

Dans un contexte de concurrence et d’interpénétration linguistique de plus de 1200 chaines satellitaires, Al Aoula a consolidé sa position de leader en étant  le premier choix des téléspectateurs marocains, en matières d’information, de fiction et de documentaire, et ce grâce à une programmation 100% marocaine et destinée à tous les membres de la famille. En effet, selon les derniers résultats d’audience, à l’issue des 10 premiers jours de Ramadan, la progression de la part de marché d’Al Aoula pendant l’ftour, a enregistré une augmentation de 34% en moyenne par rapport à l’année dernière.

En effet, elle est la première source des informations des marocains avec une moyenne de 5 millions de téléspectateurs. Le chiffre le plus élevé des téléspectateurs des JTs a pu atteindre 37.4% de part d’audience. En matière de fiction, Al Aoula est en tête de classement avec « Bnat lâassass » qui est le seul feuilleton marocain rassemblant 7 millions de téléspectateurs avec une part de marché atteignant 46.1 % en moyenne. Il est également la première tendance sur youtube, N°1 au Maroc.
En ce qui concerne la production des documentaires nationaux, Al Aoula demeure en pole position avec « Amalay ; le voyageur en langue amazigh » qui a pu atteindre 23% de part d’audience lors de sa diffusion ce mercredi 21/04/21 à 00h00. Quant à « Dar Lhna », il est le programme phare dans ce genre en réunissant 3.31 Millions de téléspectateurs grâce au retour des stars du théâtre marocain Mohamed Eljem et Nezha Regragui.  La série « Sla w sslam » a drainé, de son côté, 4.6 millions de téléspectateurs en enregistrant 48.9% de part d’audience et la soirée de divertissement « Jmaâtna Zina », qui a donné un coup de projecteur sur le riche panorama musical marocain, a atteint 32% en part d’audience du samedi 17/04/21.

Il va sans dire que la programmation de cette année est riche et variée avec un équilibre dans les genres. Dans la fiction nous avons du patrimonial illustré par « Salef adra » qui a atteint 34.4% de part d’audience avec 3.5 millions de  téléspectateurs,  du social avec « Bnat lâassass » et du suspens de la série «Al madi la yamout»,  qui a atteint 31 % de part d’audience et a enregistré, par la même occasion, 3.4 millions de  téléspectateurs, ce qui conforte le positionnement d’ Al Aoula en tant que leader dans la fiction nationale.

Dans un autre registre, une place particulière a été consacrée au documentaire « Amalay » qui offre un voyage au cœur des régions, de leurs traditions et de leur patrimoine. Lors de ce parcours plein d’émotions et haut en couleurs, un artiste musicien va composer des fusions musicales avec les habitants et musiciens locaux dans tous les sites qu’il visite.

Ces performances illustrent une offre télévisuelle qui se distingue par sa diversité et sa qualité en présentant une programmation de choix composée de fictions, séries comiques, divertissement, et aussi des émissions spirituelles, à l’instar de l’émission de débat intellectuel « Atar wa Nadar » qui présente une analyse contemporaine de la pensée islamique. Elle est suivie par l’émission de spiritualité et de découverte « Anmougar » qui offre un voyage dans le temps à travers les mausolées et les darihs permettant, ainsi, l’immersion dans 20 moussems à travers le Royaume du Maroc ; chacun avec ses rituels et ses spécificités. Quant à la 3ème  saison de l’émission « Haya ala al falah », elle s’arrête pendant ce mois sacré sur la grâce divine et tout ce qu’elle nous procure comme joie et bonheur. Afin de célébrer l’art de vivre des marocains, l’émission « Alf marhba » met en lumière l’art de recevoir et de la table à travers les différentes régions du Maroc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer