Les Marocains n’auront plus peur de perdre leur Blé: développement de nouvelles variétés performantes de céréales

HIBAPRESS-RABAT-MAPMDREF

L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) vient de développer de nouvelles variétés particulièrement céréalières pour une meilleure durabilité et productivité de la filière.

Développé au domaine expérimental de Marchouch à Rommani, les 20 nouvelles variétés de céréales, légumineuses alimentaires et oléagineux ont été inscrites au catalogue officiel depuis 2017.

Installée sur une superficie de 58 ha, la plateforme de Marchouch est l’une des plus grandes stations expérimentales de l’INRA en matière de développement des nouvelles variétés et de production de semences parentales destinées à la multiplication.

Il s’agit du développement de nouvelles variétés performantes de céréales, légumineuses alimentaires, oléagineux et fourrages, de la multiplication des semences ainsi que de la démonstration aux agriculteurs et différents partenaires, afin d’augmenter le taux de leur utilisation et appropriation par les agriculteurs, les producteurs et les sociétés semencières.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du développement Rural et des Eaux et Forêts M. Aziz Akhannouch a visité, hier vendredi, le domaine expérimental de l’INRA, où ont été développées ces nouvelles variétés dans le cadre de la stratégie « Génération Green 2020-2030 », ainsi que le Centre Régional de la SONACOS.

Le programme national de multiplication des semences porte sur une superficie de 50.809 ha, avec une production prévisionnelle de 1,6 millions de quintaux, devant renouveler les stocks de semences et réduire le recours aux importations.

Plusieurs outils digitaux ont été développés pour notamment, la localisation des champs de multiplication des semences, le suivi de la commercialisation des semences au niveau des 400 points de vente, le e-paiement ainsi que la traçabilité.

Le développement variétal constitue un facteur clé pour l’amélioration et la pérennisation de la production, à travers l’amélioration de la productivité et de la qualité et des résistances aux stress biotiques et abiotiques.

Le programme de recherche 2020-2030 a pour objectif de développer entre 30 et 50 nouvelles variétés, toutes filières confondues, avec une augmentation du rendement d’au moins 50%. Ces objectifs visent à renforcer la compétitivité des filières, l’adaptation au changement climatique et la gestion durable des ressources naturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button