« Un Ould Lfchouch fauche la vie d’une fillette de 7 ans, de sa famille, et prend la fuite, en plein Rabat. »

Hibapress

De prime abord, partageons le chagrin de la famille dans cette douloureuse épreuve et en ces moment difficiles. Hibapress présente ses sincères condoléances à toute la famille.
Rabat, dimanche dernier, à 17h, le boulevard en face de l’hopital SK à Rabat est calme. Le jeune père (professeur universitaire au sein du groupe HEM) accompagne sa femme et ses enfants à leur domicile, roule à moins de 40 km/h sur sa droite, quand soudain, il est percuté par un jeune chauffard, roulant en BMW, à plus de 100 km/h et à contresens.
Le jeune père se voit percuter de pleine face par le chauffard, perd conscience et se réveille devant une scène horrible :
Sa fillette de 7 ans succombe à ses blessures sur les lieux de l’accident.
Son fils de 11 ans est complètement défiguré : Visage couvert de sang, fractures au niveau du crane. Le jeune garçon a perdu toutes ses dents lors de l’accident.
Son épouse, gravement blessée, inconsciente.
Le chauffard, un jeune né en 1994 habitant le quartier de Hay Ryad, roulait dans sa voiture (une BMW puissante de dernière génération) en compagnie d’une jeune femme, également blessée.
Multi récidiviste (l’intéressé avait déjà donné la mort à 2 personnes il y a quelques années, lors d’un accident similaire selon des sources), et conscient de ce qu’il a causé, il prend alors la fuite du lieu de l’accident, laissant livrés à leur sort la mère et le garçon gravement blessées, la fillette décédée, et le père sous le choc.
Il abandonne par la même occasion la jeune femme en sa compagnie, gravement blessée par le violent accident.
Le jeune homme auteur de l’accident est recherché par la Police depuis le dimanche dernier.

La famille de la victime lance un cri de cœur et réclame que ˵justice soit faite˵, contre le conducteur qui a commis l’irréparable.

Espérons que le voisinage et l’entourage saurant se mobiliser pour mettre fin à cette horrible cavale, pour que le chauffard soit traduit devant la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button