FIFA-CAF/HOMOLOGATION DES STADES POUR LES ÉLIMINATOIRES DE CM 2022: DES CONDITIONS STRICTES QUE L’ALGÉRIE NE PEUT REMPLIR. LES CONSÉQUENCES

HIBAPRESS-RABAT-

La CAF vient de donner son feu vert pour ses instances concernées de l’homologation des stades qui vont bientôt faire leur tour d’horizon autours des stades de tous les pays qui vont prochainement  disputer les éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022

La CAF avait décidé cette semaine d’ajourner les éliminatoires jusqu’à novembre prochain afin que tous les pays en course puissent voir leurs stades remplir les conditions adéquates et dont le nombre par pays est de cinq stades conformes aux conditions exigées sinon, le pays en manque sera délocalisé et ne pourra recevoir chez lui et devra, par conséquent, aller cherchez ailleurs ou jouer ses matchs

Dans cette situation précise, on voit mal comment l’Algérie pourra remplir toutes les conditions exigées par la CAF et la FIFA et sera donc obligé, le cas échéant, de partir se confronter avec ses adversaires hors Algérie dans un autre pays africain de son choix, ce qui serait à la fois une vraie honte pour un pays aussi riche en pétrodollars qui ne dispose point de juste 05 stades conformes et une réelle humiliation à un football qui se targue à vouloir être « champion d’Afrique alors qu’il ne l’est qu’à travers les binationaux et aucun local », au moment ou d’autres pays africains qu’on liste « pauvres » disposent d’atouts majeurs dans ce sens!

L’Algérie compte surtout sur le stade du 05 Juillet qu’elle retouche quatre à cinq fois par an sans y jouer qu’elle a abandonné depuis belle lurette pour se fixer uniquement sur le seul et éternel stade fétiche de Mustapha Tchaker, juste bon pour le championnat, et se fait l’échos du stade olympique d’Oran qui n’est pas encore prêt et ne le sera que dans une ou deux années, point à la ligne, tant les autres de Annaba, Constantine, Bel Abbès ou meme Zabana d’Oran sont encore loin de répondre favorablement aux exigences de la CAF et de la FIFA. On rappellera que lors d’un certain match Algérie-Maroc à Annaba, les Marocains s’étaient préparés à l’hôtel parce qu’il n’y avait pas de vestiaires prêts pour la circonstance au stade du 19-Mai-1956 ou évolue l’US Annaba, alors qu’il est considéré comme le 2 ème grand stade du pays mais, hélas, totalement marginalisé !

Le Maroc, lui, est hors pairs et on ne peut le comparer avec l’Algérie dans cette perspective précise

Aussi, la Confédération Africaine de Football (CAF) a publié le 3 mai 2021 la liste des stades homologués pour accueillir les matches des deux prochaines journées éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. Il s’agit de 56 stades localisés dans 34 pays du Continent.

51 Stades homologués à travers le Continent sont conformes aux nouvelles normes édictées par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), suite à la survenue de la pandémie de la maladie à coronavirus.

Parmi les critères que les Fédérations nationales affiliées à la CAF et à la FIFA devaient remplir :
-Le terrain de jeu doit être de qualité et en parfait état qu’il soit naturel ou synthétique.
-Il doit être absolument lisse et à niveau.
– Le stade doit disposer des sièges individuels, fixes, séparés les uns les autres, moulés, numérotés, incassables et non inflammables.
-Le stade doit disposer des vestiaires propres et équipés aux normes internationales, spacieux et munis de sanitaires. Ces derniers, les vestiaires, doivent par ailleurs être semblables et égaux en tous points de vue.
-A cela, il faut ajouter les installations sanitaires pour les spectateurs réparties dans tout le stade : sanitaire, produits d’hygiène, les installations de premiers secours et de traitement des joueurs, les officiels et les spectateurs, sans oublier un éclairage de secours pouvant être utilisé en cas de panne générale et des hôpitaux autour du stade.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button