CSMD : Les chiffres clés du rapport général

Hibapress

Voici les chiffres clés du rapport général de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), présenté lors d’une cérémonie présidée par le Roi Mohammed VI, mardi au Palais royal de Fès :

– Les réformes et projets proposés dans le nouveau modèle de développement (NMD) nécessiteront des financements publics additionnels de 4% du PIB annuellement en phase d’amorçage (2022-2025) et de 10% du PIB en rythme de croisière à l’horizon 2030.

– Les chantiers principaux du NMD, du fait de leur portée transformationnelle, favoriseraient la transition vers un nouveau palier de croissance annuelle du PIB pouvant s’établir à 6% en moyenne à partir de 2025 et à 7% à partir de 2030.

– La résorption des inégalités hommes-femmes, notamment en matière d’accès à l’emploi, générerait un supplément annuel de croissance du PIB entre 0,2% et 1,95%.

– La cible à atteindre à l’horizon 2035 pour les indicateurs de résultat du NMD :

Economie :

• PIB par habitant (en dollars parité pouvoir d’achat – PPA): 16.000

• La part de l’investissement privé dans l’investissement total: 65%

• Le nombre des entreprises exportatrices: 12.000

• Le nombre de jeunes entreprises à croissance rapide: 3.000

• Le nombre de brevets déposés annuellement: 1.000

• Coût de l’énergie pour les industries énergivores: 0,5 DH/KWh

• Le nombre de sociétés cotées en Bourse: 300

• La contribution de l’économie sociale à la valeur ajoutée: 8%

• Valeur ajoutée industrielle de moyenne ou haute technologie: 50%

• Indice de participation aux chaînes de valeur mondiales (2 sous-indicateurs, amont et aval): 60%

Capital humain :

• Indice de capital humain: 0,75

• La part des élèves inscrits en première année du primaire qui achèvent leur scolarité obligatoire et obtiennent un diplôme d’enseignement général ou professionnel: 90%

• Elèves de 15 ans atteignant le niveau minimum de compétence (niveau 2 de l’échelle PISA) en lecture, en mathématiques et en sciences: 75%

• Augmenter la part de la population couverte par les soins de santé essentiels: 100% à horizon 2025

• Densité de personnel soignant par 1.000 habitants (ODD): 4,5

• Dépenses directes de Santé supportées par les ménages: 30%

• Budget annuel de la culture: 1%

Inclusion :

• Part des NEET (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire) parmi les jeunes: 15%

• Zéro fille de moins de 15 ans qui travaillent, Zéro filles de moins de 15 ans qui ne vont pas à l’école, Zéro mariage de mineures.

• Taux d’activité des femmes: 45%

• Femmes nommées par décret aux postes d’emploi supérieur: 35%

• Part de l’informel dans l’emploi salarié: 20%

• Part de l’emploi formel dans l’emploi total: 80%

Durabilité et cadre de vie :

• Part de l’eau dessalé et des eaux usées épurées dans la consommation totale d’eau (2 sous-indicateurs, dessalée et épurée): 15%

• Indice de développement local multidimensionnel (IDLM): 0,85

• Taux de recyclage des déchets ménagers: 50%

• Espaces verts: Minimum 10 m2 par habitant

• Taux moyen de déplacement entre lieu de résidence et lieu de travail en ville: 30 minutes

• Part du renouvelable dans la consommation totale d’énergie: 30 à 40%

Gouvernance et administration :

• Governement effectiveness index: 1

• Indice mondial des données ouvertes: La position 30/122

• Digitalisation de l’ensemble des procédures administratives au citoyen et à l’entreprise

• 80% des autorisations administratives supprimées et remplacées par des cahiers de charge

• Taux de satisfaction des citoyens vis-à-vis des services publics: 80%

Numérique :

• Zéro zone blanche numérique et une connexion à un débit permettant d’assurer l’enseignement à distance dans tous les territoires d’ici 2025

• Part du numérique dans le PIB: 5% à horizon 2030

• Investissements directs étrangers investis dans le numérique: 10% du total des IDE à horizon 2030

• Compétences formées au numérique: 50.000 par an, toutes spécialités et niveaux confondus

• Online service index: 0,9

– Plus de 9.700 personnes ont été en interaction directe avec la Commission, 1.600 à travers les auditions et séances d’écoutes et 8.000 à travers les dispositifs de consultation élargis.

– La Commission a en outre reçu plus de 6.600 contributions écrites, dont 270 transmises physiquement, 2.530 sur la plateforme en ligne, et 3.800 issues de l’appel à contribution auprès des étudiants, lycéens et de la population pénitentiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button