Le Beach Soccer Marocain ou la légende de la Famille El Haddaoui

HIBAPRESS-RABAT-CAF

C’est un personnage à la fois tranchant et attachant. Vous pourriez l’écouter toute la journée raconter ses expériences des Coupes du Monde de la FIFA 1986 et 1994 avec la Sélection Marocaine, et les amitiés qu’il a forgées dans le milieu.

Son amour pour le football et le Beach Soccer, il l’a transmis à ses fils. Il s’agit de Mustapha El Hadaoui, légende du football à onze et entraineur de l’Equipe Nationale de Beach Soccer du Maroc.

Dans le Beach Soccer ou le football, le clan des El Hadaoui est très populaire. Quand vous les regardez évoluer sur le terrain, ils vous prennent aux tripes, tellement ils sont emportés par la magie et la frénésie du jeu. Ça se motive, crie, raille, mais c’est avant tout l’extase de pouvoir jouer à la balle sur du sable ou sur une pelouse.

Nassim El Hadaoui (33 ans), fils ainé de Mustapha et capitaine de l’équipe de Beach Soccer du Maroc est un talent adepte du retourné acrobatique. Ses buts sont spectaculaires, et malgré une blessure qui l’empêche d’être au top de sa forme, Nassim est bien présent à la Coupe d’Afrique des Nations au Sénégal 2021. Il nous gratifie à chaque match de quelques gestes élégants.

Comme Al Seyni, capitaine du Sénégal avec lequel il a joué en Allemagne, Nassim El Hadaoui est ambassadeur FIFA de Beach Soccer.

Dans le Beach Soccer, Nassim a également un jeune frère Anas (30 ans) qui a été contraint de déclarer forfait cette année en raison d’une blessure.

Les cadets El Hadaoui se démarquent autrement. Amir El Haddaoui (21 ans), gardien de but du Raja Club Athletic, a préféré exercer son talent sur les pelouses, tandis que Sami (20 ans), plus discret, attend son heure de gloire.

Leur père Mustapha est fier d’eux, mais aussi de ce qu’il a lui-même réalisé en tant que joueur de football.

« J’ai joué deux coupes du monde. » dit-il avec ravissement. « En 1986, on était dans le groupe de la mort avec le Portugal, la Pologne et l’Angleterre. On a fini premier du groupe, on a perdu à la dernière minute en quart de finale contre l’Allemagne. On avait des joueurs spontanés qui ne se posaient pas de question, qui ont dit « on a notre chance, on va la jouer à fond » ».

C’est cet esprit qu’il a emprunté au football pour le transposer dans le Beach Soccer. « Le mental est très important dans le Beach [Soccer] », confirme-t-il. « Il faut avoir des gars qui se battent, qui se relèvent… Des challengers. »

Président du Syndicat des Joueurs au Maroc et instructeur FIFA Beach Soccer, Mustapha El Hadaoui a encore beaucoup à apporter au football et au Beach Soccer. Ses fils aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button