TRÈS LOURDE SUSPENSION PAR LA FIFA DE L’ANCIEN 1ER VICE-PRÉSIDENT DE LA CAF

HIBAPRESS-RABAT-FIFA

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a suspendu le président démissionnaire de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) de toute activité liée au football sur le plan national et international pendant douze mois. La Commission d’Ethique indépendante lui a également infligé une amende de 64.444 euros.

La FIFA accuse Constant Omari, l’ex-patron du football congolais et l’ancien premier vice- président de la CAF, d’avoir reçu la somme de 64.444 euros d’avantages dans le cadre de négociations liées à la commercialisation des droits TV de compétitions de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Cette sanction a déjà pris effet depuis le vendredi 18 juin dernier, date de la validation de l’accord par le président de la Chambre de jugement.

Constant Omari a passé six ans au Gouvernement (Conseil) du football mondial, de 2015 à 2021, il faisait l’objet d’une enquête par la Commission d’Ethique qui l’ avait d’ailleurs empêché de se présenter à un nouveau mandat au Conseil de la FIFA, le 12 mars 2021 à Rabat.

Écarté du vote par la Commission de contrôle de la FIFA il avait quitté la scène lors de l’Assemblée Générale de la CAF qu’il avait dirigé et qui avait conduit à l’élection du milliardaire Sud-Africain Patrice Motsepe à la présidence.

Omari a rendu le tablier à la tête de la FECOFA, le mercredi 16 juin après 18 ans de règne. Une démission à six mois des élections au sein de cette instance de football prévues le 23 décembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button