AU MOMENT OU L’ALGÉRIE MEURT DE SOIF AU MAROC, LE COMITÉ PERMANENT DU GRAND PRIX MONDIAL HASSAN II TRACE LES GRANDES LIGNES DE LA 7EME ÉDITION DE CETTE DISTINCTION PRESTIGIEUSE

HIBAPRESS-RABAT-COMMUNIQUÉ

Au moment ou en Algérie on observe une grave pénurie de l’Eau ou le Peuple cherche eperdument un seul litre d’eau à n’importe quel prix, au Maroc on est dans l’euphorie parce qu’on célèbre le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau, Feu Hassan II qui a été de Son vivant le Grand Batisseur des Barrages dont les Marocains ont toujours été fiers et qui récoltent aujourd’hui les fruits de l’Oeuvrage du Roi Batisseur

Aujourd’hui, le Comité permanent du Grand Prix mondial Hassan II pour l’Eau s’est réuni, hier vendredi à Rabat, pour tracer les grandes lignes de la 7ème édition de cette distinction prestigieuse.

Après Kyoto en 2003, Mexico en 2006, Istanbul en 2009, Marseille en 2012, Daegu-Gyeongbuk (Corée du Sud) en 2015 et Brasilia en 2018, le Prix sera remis pour la septième fois lors de la session d’ouverture du forum mondial de l’Eau qui se tiendra en mars 2022 à Dakar (Sénégal).

Cette réunion, consacrée à la discussion du processus d’organisation et de lancement de la 7ème édition du Grand Prix mondial Hassan II pour l’Eau, s’est penchée sur le choix du thème spécifique de la prochaine édition de ce prestigieux Prix, sur la nomination des membres de son jury et sur le calendrier de son déroulement.

A cette occasion, le président du Conseil mondial de l’Eau, Loïc Fauchon, a affirmé que l’expertise Marocaine dans le domaine de l’Eau est“exceptionnelle”.

Le Royaume est “en avance” sur les plans régional et international dans tous les secteurs liés à l’Eau, a souligné M. Fauchon, relevant que ce Grand Prix témoigne de la performance du pays en matière de gestion des ressources hydriques, traduites par nombre de politiques et de stratégies innovatrices et proactives.

Le président du Conseil a appelé au renforcement des trois piliers de la gestion de la ressource hydrique, à savoir le partage de connaissances, la bonne gouvernance et le financement.

Pour sa part, le président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami, a souligné que le pays est doté d’une grande expérience à partager en matière de stockage et d’approvisionnement en Eau.

Toutefois, “nous demeurons malheureusement de grands gaspilleurs de cette ressource cruciale”, a déploré M. Chami, mettant l’accent sur la nécessité d’une mobilisation et d’une sensibilisation collectives de l’ensemble des acteurs sur l’utilisation de l’Eau.

S’agissant du choix de la thématique de la prochaine édition, M.Chami a jugé important de mettre en avant le concept de la sécurité hydrique en relation avec le développement de l’agriculture et la sécurité alimentaire.

De son côté, Driss Dahak, membre de l’Académie du Royaume, a relevé que le Prix sera attribué dans le respect de l’esprit des objectifs du Conseil, notamment l’identification des situations critiques des ressources en eau, d’importance locale, régionale et globale, sur la base de l’évolution de la situation de ces ressources au niveau mondial.

M.Dahak a aussi appelé à prendre en compte la dimension juridique de la gestion de l’Eau lors de la décision de la thématique de cette édition.

Sont éligibles au Prix les personnes, groupes de personnes, institutions ou organisations qui ont accompli une importante contribution dans le domaine du thème arrêté par le Prix.

Le Grand prix Hassan II pour l’Eau est l’une des prestigieuses distinctions mondiales dans le secteur de l’Eau. Elle récompense l’excellence dans la coopération et la solidarité dans les domaines de la gestion et du développement des ressources en Eau.

Le Prix a été crée en 2000 lors du 2ème forum mondial de l’Eau, dans le cadre d’une initiative conjointe du Maroc et du Conseil mondial de l’Eau, en mémoire de Feu SM le Roi Hassan II pour ses actions en faveur de la coopération internationale et la solidarité pour une gestion durable des ressources en Eau et leur préservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button