CIMENTERIE DU BURKINA: UN MAROCAIN PRÉSIDENT, AVEC 1 MILLION DE TONNES

La présidence de l’Association des cimentiers du Burkina (ACB), échoit désormais au Marocain Essam Daoud, directeur général de CIMAF (Ciments de l’Afrique) dans le pays des Hommes intègres.

Le groupe marocain s’était implanté, en mars 2015 à Ouagadougou, en inaugurant son usine de production de ciment, portant ainsi à quatre le nombre de cimenteries au Burkina Faso.

Cette structure avait nécessité un investissement de 25 milliards de F CFA (1 euro = 655 F CFA) et emploie plus de 200 personnes majoritairement des Burkinabè. Elle produit annuellement 500 000 tonnes extensibles à un million de tonnes.

Le groupe CIMAF est déjà présent dans 14 pays africains, dont la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Niger.

Au cours de son mandat d’une année, le nouveau président de l’ACB, entend articuler ses actions autour de trois axes majeurs. Il s’agira, notamment de poursuivre les actions engagées dans les différents cadres de concertation avec les autorités administratives et autres entités pour la promotion de l’industrie et du secteur cimentier en particulier.MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button